TOUTES MES GRATITUDES

Depuis que je suis à la retraite , retraite professionnelle car encore bien actif et en bonne santé (merci à mon donneur ma fois son foie) ; je lis beaucoup plus et çà me lit-bère l'esprit, enrichit mon âme et émeut mon cœur.

Avant je lisais un peu mon neveu, occasionnellement mon enfant ; Vélo Magazine, eh oui j'avoue je suis un passionné de vélo et en ce moment de Tour de France 2019 je suis bien récompensé après certaines périodes sombres, des périodes sombres certaines ; Neil Armstrong premier homme à marcher sur la lune ; à quoi çà sert quand beaucoup de personnes n'arrivent pas à vivre dignement sur terre ? ; Lance Armstrong n'était pas le premier à se doper ; peut être qu'ils étaient dans la lune ? Que ne feraient on pas pour la gloire, l'argent, pour être en apesanteur, grimper aux arbres, voler comme Icare et se brûler les ailes.

Bref comme disait Pépin de la lecture loisir mais aussi Télérama de la lecture culture un hebdo de qualité que je m'efforçais de  lire en entier. Je lisais aussi occasionnellement et rarement aussi quelques livres divers.

  Bon comme aurait pu dire Jean le Bon, passons aux choses sérieuses ricane la mouette rieuse.

Je me suis abonné à Médiapart car le discours d'Edwy Plenel me plaisait lorsqu'il était invité rarement dans les médias, il m'a plu, je lui ai plu je suppose en m'abonnant à son journal numérique dont je lis toutes les brèves pour m'informer et lis plus en profondeur les infos ne passant pas ou trop peu dans les autres médias. Télérama et Médiapart m'ont amené à vouloir lire plus, un peu de tout et plus de romans ; Musso, Nothomb, Bussi des romans bien écrits racontant une histoire mais c'est tout, pas plus.

Par contre j'ai découvert Delphine De Vigan plus qu'une écrivaine, une humaine ; plus qu'une histoire, une portion de vie. Ses écrits ne sont pas vains, ce sont des écrins remplis de la richesse des mots et d'humanité. Le premier livre que j'ai acheté ce sont Les Gratitudes ; attiré par la belle couverture rouge et noir (titre et coquelicot(je crois) rouges) , le résumé et la petite bio au verso, votre nom à la consonnance noble et votre prénom charmant et en plus j'avais déjà entendu parler en bien de cet auteure sur Radio France. Le livre n'était pas donné quand je l'ai acheté, après l'avoir lu il m'avait plus donné que ce que j'avais versé.

" Vous êtes vous déjà demandé combien de fois dans votre vie vous aviez réellement dit merci ? " (phrase clé du roman)

Alors je me suis dit que je n'avais jamais dit Merci à ma maman parti l'an dernier, à mon papa déjà depuis dix ans ou si peu souvent ou si ce n'est des mercis de politesse, mais pas de vrais merci pour ma vie, pour m'avoir chéri.

" On croit qu'on a le temps de dire les choses et puis soudain c'est trop tard " (phrase … )

Alors merci , mille merci pour " Les Gratitudes " . Je crois que je saurai mieux dire des vrais merci à tous les gens qui m'aiment grâce à vous et aussi grâce aux années qui passent. Peut être que plus on vieillit, plus on tient à ceux qu'on aime. Peut être que lorsqu'on est jeune on ignore le temps qui passe. J'ai adoré ce roman car moi qui suis un lecteur un peu paresseux , regardant combien il reste de pages pour finir le chapitre ; si je l'ai fais cette fois ci c'est de finir trop vite, d'oublier un mot, un sentiment, une émotion ; alors que je voulais être sûr de lire chaque chapitre, chaque page, chaque phrase sans en oublier un mot. Et au cas où, je lirai une deuxième, une troisième fois "Les Gratitudes ". J'ai tellement aimé votre roman Mme De Vigan que je me suis empressé de m'emparer d'un autre de vos livres " Rien ne s'oppose à la nuit ". Je m'en suis emparé en sortant de ma poche pour ce livre de poche quelques sesterces ; je l'ai dévoré, aimé, pleuré, adoré même s'il est plein de souffrances, mois optimiste que "Les Gratitudes" su lequel j'avais plutôt souri et été heureux. Tous deux parlent de la mort, l'un d'une fin heureuse et paisible, le second de l'arrêt d'une vie faite de petits bonheurs et de grandes souffrances. J'ai tellement aimé ces deux romans que je vais dévaliser sous peu à la lettre V le rayon de cette auteure

Je crois que je suis tombé amoureux de Delphine de Vigan.

PS : Pour ceux qui diraient que je n'aient rien raconté de ces deux romans, lisez les !  

  

   

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.