Thierry Nutchey
Auteur-réalisateur
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

1 Éditions

Billet de blog 30 nov. 2022

Thierry Nutchey
Auteur-réalisateur
Abonné·e de Mediapart

Gens de peu, gens de trop…

Gens de qui ?

Thierry Nutchey
Auteur-réalisateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les « gens de peu ». Entendu à la radio de la bouche d’une éminente écrivaine, cette expression lâchée avec une petite hésitation dans la voix, le ton qui trahit. Ces « gens de peu »… dont elle ne fait pas partie, c’est entendu. Gens de peu de quoi ? Peu de tout. Gens de peu d’importance, gens d’en bas qui ne jouiront jamais de la hauteur de vue de gens de lettres. Condescendance obligée, snobinardisme crispé. « Gens de peu » à qui on accorde un brin de noblesse, la particule, délicatesse ultime des gens de condition qui savent distinguer. Et ainsi s’approprier.

 Ou, du rien au peu, la bonté d’âme et le bon goût bourgeois pour désigner proprement les pauvres à qui on trouvera toujours un peu, histoire de les excuser de l’embarras qu’ils causent.

 Le peu ne profite d’ailleurs pas à tout le monde ; les gens de peu sont en majorité des femmes, alors quitte à la jouer littéraire et moderniste, il faudrait au moins rétablir « les gensses » qui accorderait la belle langue ancienne ou argotique à la néographie inclusive.

 Et si nous désignions plutôt les « gens de trop » ? Et là sans fausse pudeur : trop de fric, trop de jets-yachts-ferraris, trop de dégâts, de saletés, d’idiots, trop de vulgarité, trop de morgue ; trop de ce luxe crade qui salit tout, dégoulinant, visqueux, poisseux, puant, parfaitement odieux, inutile et extraordinairement nuisible. Trop de laideur. Et puis trop de collusions, trop de petits cabots-présidents-ministres-larbins qui s’abaissent à les servir.

 N’ayons pas peur des mots. Et qu’ils se dressent les uns contre les autres.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte