Pourquoi est-il normal que les plus riches paient plus d'impôts?

C'est le choix d'une société animale ou la loi du plus fort prime ou d'une société humaine ou le plus fort aide le plus faible.

Il semble que la majorité soit partisane d'une société humaine basée sur la déclaration des droits de l'homme dont les articles XIV et suivant édictent le financement du collectif à proportion des revenus de chacun. Donc égalité de tous devant l'impôt et progressivité pour que l'effort soit le même pour le plus riche comme pour le plus pauvre.

En ce sens, il ne me choque pas que ce soient les plus riches qui financent le plus, d'autant que ces mêmes riches ne sont pas riches que de leur talent, mais par la collectivité qui crée le marché, les infrastructures, gère la protection sociale et éduque les clients et la main d'oeuvre sans lesquelles rien n'est possible. Les multinationales nous expliquent gagner leur argent à l'étranger et ne pas vouloir payer d'impôt en France alors qu'elles y concentrent leurs dépenses notamment centres administratifs, de stockage, de recherche et utilisent le marché pour assurer leur seuil de rentabilité, transférant les profits via des mécanismes frauduleux vers des contrées fiscalement mieux disantes. Si Total ne veut pas payer l'impôt en France, alors qu'il abandonne la France, n'utilise pas ses autoroutes pour ses camions, son téléphone, son internet, sa main d'oeuvre formée parce que la collectivité investit entre 7000 et 15000 Euros par an et par élève, main d'oeuvre assurée par la protection sociale financée par la collectivité, et que Total ne vende pas sur le marché français ou la richesse est créée pour plus de la moitié par la commande publique.

Pour ma part je prétends que l'Etat du fait de ses infrastructures et de tous ses investissements, notamment dans l'éducation, est en fait l'associé en apport d'industrie de chaque entreprise et que l'impôt n'est que le faible dividende qu'il reçoit de sa participation. Que penser donc d'un capitaliste qui cherche par tous les moyens à spolier son actionnaire ?

Que Gérard Depardieu, notre grand acteur et petit citoyen aille jouer au Sahel, en attendant l'infarctus ou l'AVC qui le guettent pour comprendre que tout son pognon ne sera pas assez pour acheter les infrastructures et les soins dont il aura besoin et voir si c'est bien en Corée du Nord qu'il va se soigner; que Bernard Arnaud, chopé par la patrouille belge à avoir bidouillé pour changer de nationalité, abandonne tous ses intérêts et résidences en France et aille marier sa fille en Haiti en priant Dieu que l'église ne s'effondre pas.

On ne peut vouloir une société dont on profite sans vouloir rien financer ni partager. On ne peut user de l'hôpital, de la secu, des pompiers, des flics pour être protégé, des grandes surfaces, de l'internet et du mobile, de pouvoir aller à la mer sans passer 3 jours à crapahuter en craignant d’être détroussé, du marché sur lequel on vend, des salariés formés qu'on peut employer pour s’enrichir, et j'en passe et ne pas accepter de payer un impôt plus important que celui qu'on paie en Mauritanie où il n'y a pas grand chose de tout cela.

En fait notre problème c'est que la fiscalité soit juste et égalitaire, ce qui n'est pas le cas quand les plus riches sont exonérés, les plus pauvres ne paient pas grand chose autre que la TVA faute de revenus suffisants et les classes moyennes supportent la plus grosse partie de l'effort. Loin de moi l'idée de contester la nécessité d'une politique redistributive et la solidarité, mais j'estime que le paiement de l'impôt étant un acte citoyen, chacun devrait le payer, même si c'est 10€; d'autant que chacun devrait avoir un travail adapté à ses compétences et correctement payé pour respecter notre constitution.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.