LE BLOG D'UN ICONOCLASTE - Épisode n°8

LE BLOG D’UN ICONOCLASTE – Épisode n°8 

Faux interview de MERCI Bernard, réalisé à partir d’extraits de vrais interviews de quatre gilets jaunes qui ici forme un tout. Ce français lambda représente la synthèse et la diversité de ce non mouvement qui a envie de redescendre dans l’arène politique alors que de nombreux français préfèrent qu’ils restent confinés …

 

Qui êtes-vous MERCI Bernard ?

Je suis un gilet jaune qui pendant 60 semaines consécutives a dit « NON » à Macron !

Pouvez-vous nous raconter comment cela se passait au début, sur les ronds-points ?

Seul j’ai pris la décision et mis mon gilet jaune pour rentrer dans l’aventure dès le 17 novembre 2018 à 7 heures du matin ! Les premiers jours, l’ambiance s’installait. C’était assez tendu avec les personnes qui n’étaient pas d’accord. Mais on s’en foutait …

Et ces premières journées de mobilisation à Paris ? 

Nous étions un groupe de personnes tranquilles, prêtes à manifester et à défendre les causes pour lesquelles on s’était déplacées. Mais face à la police de classe, je suis passés de pacifiste à un peu moins... Ensuite, nous sommes venus un peu plus équipés... Hélas, les médias ont menti de A à Z... Les flics nous gazaient avant d’être libérés par nos chers amis blacks bloc dont depuis peu, j’ai rejoint le mouvement…

Avez-vous participé à l'élaboration des revendications des Gilets Jaunes ?

Non mais je suis d’accord avec tout et je souhaite qu’elles soient entendues et approuvées : la détestation de Macron est centrale ! Nous voulons plus d'argent à la fin du mois, plus de boulot, plus de vacances, plus de retraite, plus de dignité, plus de respects ! On veut une démission et une destitution de l’Assemblée Nationale ! On veut une société où le peuple a le droit à l’expression et se faire entendre, où tout le monde vit sur un pied d'égalité sans défavorisés, ni favorisés. 

En France, nous avons vraiment un fossé terrible entre les gens qui sont éduqués et ceux qui ont eu moins de chance, entre Paris et la province, des mondes qui ne se croisent pas. Certes, les Gilets Jaunes ne sont pas tous d'accord sur ce qu'ils veulent. Mais on s'organise …

D’après vous, les médias ont-ils compris votre mouvement ?

Tous les médias ont « menti » pour décrédibiliser le mouvement … Je me sens proche de Che Guevara, un vrai révolutionnaire. Je pense que toutes les figures médiatiques, ainsi que toute l’assemblée nationale et les représentants des divers partis politiques sont tous des favorisés et qu'ils ont un système fait à 100%, uniquement pour eux !

Des destructions et des dégradations ont été constatées durant les manifestations, avec souvent une acceptation de la part des manifestants de cette violence, pourquoi ?

Un certain discours médiatique a monté ces violences ou agressions en généralité. Beaucoup de Gilets jaunes refusent de condamner les vitrines brisées parce qu’ils ne s’estimaient pas écoutés. Le Ché a déclaré : « Il y a pire que le braquage d’une banque, c’est en fonder une ! » Ceux qui disent que les Gilets jaunes sont des casseurs, qu’auraient-ils dit des révolutionnaires qui ont pris la Bastille ? Les sans-culottes ont détruit un monument national et coupé des têtes. Alors pourquoi pas nous ? Ce n’est pas pour rien que les gens en arrivent à des burn-out à la SNCF, des suicides dans l’Éducation nationale et chez Orange !

Or malheureusement, on a vu - avant et après le conconvirus - l’état miséreux de nos hôpitaux.

Justement pourquoi relancer le mouvement alors que l’on doit reconstruire notre société ?

L’étincelle initiale de la taxe carbone en 2018 s’est élargie à des enjeux majeurs de justice fiscale et sociale, de démocratie directe avec l’introduction du projet du référendum d’initiative citoyenne. Ce fut une nouvelle révolution digne de 1789 ; l’image du peuple qui se soulève contre Emmanuel Macron qui incarne la monarchie présidentielle et qui est apparu comme très condescendant.

Les gens sentent ce mépris social qui l’installe encore plus dans sa position de souverain, même s’il a reconnu récemment certaines erreurs. Aujourd’hui et après la pandémie du conconvirus, on ne peut et on ne doit pas reconstruire comme avant et il faut des vrais changements !

Ça va durer jusqu'à la fin de son quinquennat ?

OUI. Je pense que ça va reprendre et durer longtemps. Il y aura toujours un nombre minimum pour maintenir la pression. J'en suis convaincu. D’ailleurs deux des nôtres ont déposé plainte contre le Préfet de Police, l’Allemand ! Nous savons que Macron a une tactique pour écarter les "têtes d'affiche", les Gilets Jaunes les plus actifs, alternant méthode soft et méthode hard, comme viser les leaders. Mais même s'ils abattent (au sens propre comme figuré) nos porte-paroles, d'autres émergeront.

Le mouvement continue, Macron a fait semblant de céder du terrain sans rien lâcher sur l'essentiel mais on restera ferme. Moi ça m'a énormément plu de me retrouver dans un mouvement authentiquement populaire, qui dépasse les clivages droite-gauche et vise à obtenir le respect d'une partie de la population, sans arrêt humiliée.

N'êtes-vous pas des faucons et des yakas, sans véritable proposition ?

On n’est pas sortie de la cuisse de Jupiter et on n’a pas fait l’ENA mais on a des droits que Macron et sa bande doivent respecter !

Qui dit droits, dit également des devoirs, ne croyez-vous pas ?

Vous pensez que les “sans-culottes“ ont demandé la permission : ils ont pris “la Bastille“ et chassé le roi fainéant. L’après confinement ; c’est l’occasion de demander le Référendum d’Initiative Citoyenne pour virer tous ces politiques qui s’engraissent depuis trente ans sur notre dos ! Comme l’a répété Mélenchon Ronchon, on n’a pas à payer les dettes contractées par les puissants. D’ailleurs, la BCE nous donne raison en faisant marcher la planche à billets, à plein régime …

Avec vous, c’est demain, on rase gratis ?

Ce sont les vrais révolutionnaires qui ont modifié l’Assemblée Nationale, réécrit les Lois, pris l’argent du Clergé et des Nobles. Donc, nous pouvons et devons faire pareil ! D’ailleurs, qui croire aujourd’hui : les médias aux ordres du pouvoir ou les réseaux sociaux qui nous permettent de nous exprimer librement ! Pourquoi les riches s’enrichissent de plus en plus et les pauvres s’appauvrissent en sens inverse. Changeons de sens et renversons la vapeur !

Petit rappel historique, ce ne sont pas les sans-culottes mais les bourgeois et les intellectuels qui ont rédigé la nouvelle constitution. Et de plus, pour réussir, encore faut-il avoir le soutien des investisseurs ?

On s’en moque. La France aux Français. Fermons nos frontières. Oublions les diktats de Bruxelles. Soyons créatifs et servons-nous dans les coffres de nos banques ! Devenons nos propres investisseurs avec l’argent des riches qu’ils nous ont volé, à nous, le Peuple !

La Grande Bretagne a de nombreux problèmes à mettre en place le « Brexit ». Votre projet n’est-il-pas une vision trop simpliste car la France n’est pas une île ?

Certes, c’est simple mais la France a une Histoire. Et il est temps de redevenir souverain de notre politique. Il faut chasser Macron et sa clique. Dire m…… à Merkel et à l’Europe. Changer les règles du jeu. Prendre le pouvoir …

Pour faire quoi ?

Vivre autrement !

MERCI BERNARD !

 

 Né Gilet Jaune, le 17 novembre 2018 à 7 heures du matin ;

Profession : Sans ;

Hobbies : Opposant à Macron, adepte de Che Guevara, Sans-culottes ;

Signes particuliers : Également black bloc.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.