Thireau Philippe
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 août 2021

PREMIER APPEL DU GROUPE ANTIGONE

Antigone choisit la mort car elle refuse le déshonneur du renoncement à ses valeurs. Elle désobéit à la loi inique imposée par le souverain. Les signataires de cet appel choisissent la désobéissance, ils ne veulent pas d’un monde standardisé où le clone (personne très proche dans son aspect ou son comportement d'une autre personne) aura remplacé l’humain. Humains et debout nous resterons.

Thireau Philippe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour l'histoire : L'APPEL ANTIGONE fut initié par les quatre signataires en gras dans cette première liste de pionniers de 20 personnes.

Des écrivains, artistes, universitaires, intellectuels appellent à la résistance civile face à la dérive autoritaire de l’État.

La mise en place du Pass sanitaire, qui viole le secret médical, nous fait entrer dans une matrice de surveillance de tous par tous, dans une société de contrôle total. Forfaiture aux valeurs de la République, ce Pass sanitaire est une violence faite au Peuple. Le pouvoir cherche à imposer la vaccination à tous, avec des vaccins expérimentaux, en rendant la vie impossible à ceux qui ne seraient pas vaccinés, en les opposant aux autres - il fait fi du « consentement libre et éclairé » de la personne en propageant la peur, en pratiquant « l’extorsion de consentement ». Au passage, quelques sociétés pharmaceutiques s’offrent le plus large marché et le plus grand champ d’expérimentation, s’assurant de fait de considérables profits.

Le Pass sanitaire instaure le contrôle d’identité généralisé par des personnes privées et clive la société française : les récentes déclarations du ministre de l’Éducation nationale pour la prochaine rentrée scolaire 2021/22 portent le conflit sociétal, créé de toutes pièces par le gouvernement,  au sein même des familles, dans la sphère de l’intime, ce qui est la marque des régimes autoritaires ; la période que nous vivons réactive ainsi les pratiques de délation et de désignation de boucs émissaires.

Rappelons qu’en droit français l'extorsion est un délit prévu à l'article 312-1 du Code pénal. Il s'agit du « fait d'obtenir par violence, menace de violences ou contrainte une signature, un engagement, une renonciation, la révélation d'un secret ou la remise de fonds, de valeurs ou d'un bien quelconque ».

L’État veut circonscrire le débat à la vaccination alors que le vrai problème est celui de la société de contrôle générée par le Pass sanitaire. Beaucoup de compatriotes, victimes du syndrome de Stockholm, reprennent les injonctions du Pouvoir. Nous pouvons provisoirement renoncer à des habitudes agréables : boire un café en terrasse, aller au cinéma, au restaurant… mais pas à la liberté d’aller et venir (transports ferroviaires discriminés), pas à la liberté de travailler et de percevoir un salaire. L’État ne peut espérer la soumission de tous à ses diktats. Comme Antigone nous choisissons de désobéir : non pas pour mourir, mais pour faire sécession à la mort sociétale. Nous voulons être des humains, non des cobayes ni des clones modélisés par le Pouvoir. 

Résistons, ANTIGONE le fera, faisons renaître une société de tolérance, de liberté et d’amour.

Signataires :

Salah AL HAMDANI, poète, écrivain, dramaturge, Guillaume BASQUIN, écrivain, Alexandre BERGAMINI, écrivain, Pascal BOULANGER, poète, Yves CHARNET, écrivain, Armelle CHITRIT, poète, interprète, dramaturge, Pierre MICHEL, universitaire HDR, écrivain, spécialiste d’Octave Mirbeau, Georges DUQUIN, ancien ambassadeur de France à Bahreïn, poète, Alexandra FONTAINE, plasticienne, Christian Ghiotti, auteur, Isabelle LAGNY, poète, photographe, médecin, Bernard LEGROS, essayiste, objecteur de croissance, Armel LOUIS, écrivain, libraire, éditeur, Alain MARC, écrivain, poète, Carole MESROBIAN, poète, Olivier RACHET, critique littéraire, écrivain, Serge RIVRON, écrivain, Valérie ROSSIGNOL, écrivaine, plasticienne, Alain SANTACREU, essayiste, écrivain, Philippe THIREAU, écrivain.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac