Le temps d'une rose "radio"active

Cinq jours ; ce que dure une rose...

 

C'est aussi ce qu'a duré la formidable petite respiration que m'a offerte Xavier de la Porte, qui présente les "Matins d'étés" de France Culture cet (7h/9h du lundi au vendredi), en m'accueillant dans son émission pour une revue de presse "vue par un biologiste". Il m'a joué un sacré tour en me convaincant, car l'exercice est redoutable, mais j'y ai pris beaucoup de plaisir, et je mesure combien pas mal de gens aimeraient pouvoir venir faire joujou avec un micro, pendant 5 minutes, vivre le délice du direct, ne serait-ce qu'une fois. Chanceux, je suis !

Trouver de la science tous les jours, dans des journaux souffrant d'un symptôme manifeste d'amaigrissement estival, cela a été acrobatique. Je l'ai extraite au forceps, la satanée science, et parfois j'ai triché en allant piocher ailleurs que dans le tas qui m'attendait tous les matins à 5 heures mais mon chef m'avait dit que j'avais le droit.

 

J'avais quelques sujets sous le coude, mais je n'ai pas pu parler de tout... j'avais repéré une géniale petite histoire de grenouille à ultrasons, capable de sélectionner les fréquences sonores qu'elle entend, comme le tuner un poste de radio ; j'en avais une autre sur un chercheur de Cardiff spécialiste en alcoologie et doté d'un humour professionnel consistant, puisqu'il propose de reconfigurer les rues pour que les gens éméchés puissent rentrer chez eux sans danger ; j'avais aussi en stock une nouvelle sur des espèces de singes où les femelles avaient d'autant plus tendance à dominer que les mâles étaient nombreux ( non, ce n'est pas le PS). Sans parler de George qui, à 70 ans, venait d'être papa sur l'Ile de la Tentation ( ouarf ouarf : George est une tortue, et l'île de la tentation, ce sont les Galapagos). Mais 5 minutes quotidiennes passent si vite ! Mais eh, j'ai quand même casé un boulougue, un ostracode, un buzuc, un nématode, un poisson crapaud, et une libellule.


Je remercie sincèrement toute l'équipe, notamment Anne Depelchin la réalisatrice et Hugo Moissonnier, efficace et matinal stagiaire, ainsi qu'Eric Glover, de Courrier international, qui fut mon partenaire de revue de presse ( lui, c'est un pro de la presse internationale à 8h30 et ca dure tout l'été). Et bien sûr Xavier, qui m'a appris mille trucs en une semaine et qui m'a mis en confiance, avec une grande générosité. Xavier, ne rougis pas, je sais que tu passes par là régulièrement.. oui, toi, là... Tant pis si vous me trouvez partial : leur émission est vraiment agréable, prend le temps de recevoir ses invités longuement et de leur laisser développer leurs idées. Idéal pour l'été donc si vous soufflez un peu : prendre son temps, laisser de côté l'empilement de chroniques speedées, et penser... le pied ! Cette émission s'écoute donc, mais chacune se réécoute aussi online, et même elle se podcaste ( cherchez "matins d'été" par là)...Si vous jetez une oreille, la revue de presse se passe environ a 7h31 soit environ 30 minutes après le début de chaque fichier son. Parfois mes (pauvres petites) vannes sont a mettre dans le contexte de l'invité du jour, par exemple mon insistance sur la "teuf" le premier jour...Bonne écoute !

 

Demain, grasse matinée pour moi...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.