Thomas Lecourbe
Chef de projet / Consultant Web - La Netscouade
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 sept. 2008

"L'audiovisuel selon le PS"

Thomas LecourbeRetour des Universités d'été de la Rochelle.Nom pompeux pour signifier "Festival de Cannes du Parti Socialiste". Jeans et chemises claires légèrement ouvertes de rigueur, que ce soit pour les grands dirigeants du parti ou les (gros pour certains...) militants.Pour se donner bonne conscience et faire croire à un rassemblement de travail, des ateliers sont organisés entre les discours des différents prétendants à la Palme d'Or de Novembre. Parmi ces ateliers, "l'audiovisuel selon Sarkozy", forcément un thème qui m'intéresse, auquel j'ai assisté.

Thomas Lecourbe
Chef de projet / Consultant Web - La Netscouade
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Thomas Lecourbe

Retour des Universités d'été de la Rochelle.

Nom pompeux pour signifier "Festival de Cannes du Parti Socialiste". Jeans et chemises claires légèrement ouvertes de rigueur, que ce soit pour les grands dirigeants du parti ou les (gros pour certains...) militants.

Pour se donner bonne conscience et faire croire à un rassemblement de travail, des ateliers sont organisés entre les discours des différents prétendants à la Palme d'Or de Novembre. Parmi ces ateliers, "l'audiovisuel selon Sarkozy", forcément un thème qui m'intéresse, auquel j'ai assisté.

Trois types d'intervenants : les animateurs (Patrick Bloche et Laurence Rossignol), les politiques (Aurélie Filipetti, Michel Francaix, Christophe Girard, Didier Mathus) et les professionnels (Edwy Plenel et Fabienne Serban-Schreiber)

Malgré des propos intéressants (principalement des deux professionnels - Edwy sur les médias en général et Fabienne S-S sur la télé, ainsi que Catherine Tasca), il faut quand même avouer que ce séminaire enfonçait des portes ouvertes avec une diabolisation extrèm(ist)e de la part des politiques :

- Nicolas Sarkozy veut tout contrôler, il organise les médias pour aider ses (méchants) amis capitalistes et assurer son avenir politique.
- La télévision publique doit jouer sa mission culturelle et ne pas s'aligner sur les (méchantes, comme ses dirigeants) chaînes privées, qui n'offre que des émissions idiotes et dont on ne veut pas sur les chaînes publiques. D'ailleurs, lorsque quelqu'un a posé la question de "qu'est ce que vous entendez par divertissement sur les chaines publiques ?", la seule réponse obtenue a été une interpellation expéditive de Laurence Rossignol qui a lâché un "Si c'est pour avoir du Secret Story tous les jours, non merci"... Merci pour la réflexion profonde sur le sujet, on voit qu'elle y a réfléchi...

S'il est vrai que l'affaiblissement du service public permettra aux chaînes privées de ne plus faire d'effort et tirera le niveau de notre télévision vers le bas, cette diabolisation en bloc du service privé est injuste. Faut-il rappeler que depuis 15 ans, en prime-time chaque semaine, M6 propose la seule émission sur l'économie et la consommation le dimanche, en alternance avec une émission de reportage qui n'a rien à envier à Envoyé Spécial ("Capital" et "Zone Interdite") ? "Capital" est une émission de service public, mais le service public n'en a aucune de ce type, qui vulgarise l'économie.


Pareillement, France Télé aura attendu 13 ans de "Sans aucun doute" pour enfin faire une émission juridico-populaire... en faisant l'erreur de faire appel à M.Sans Aucun Doute, à l'image juridico-populiste.

Il est d'ailleurs très dommage que Fabienne S-S, seule professionnelle de la télévision du panel, n'aie pas esquissé ce qui est pour elle des programmes de service publique, d'autant qu'elle est citée comme successeur potentiel de P. de Carolis...

Elle a cependant, avec Catherine Tasca, soutenu avec énergie la redevance, expliquant en quoi elle était le prix de l'indépendance politique du groupe, et le lien financier (donc les devoirs) que ce groupe a envers les téléspectateurs. Point de vue intéressant, car non démago, qui porte une réel connaissance du sujet.

Thomas (www.twistorama.fr)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra