Thomas Lecourbe
Chef de projet / Consultant Web - La Netscouade
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 sept. 2008

Cachez cette télé que je ne saurais voir

Thomas Lecourbe
Chef de projet / Consultant Web - La Netscouade
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Thomas Lecourbe

Vendredi 19, toutes les adolescentes de France seront devant leur poste de télévision pour le début de la huitième saison de Star Ac'. Et tous les policiers de Paris seront devant ma porte, pour le début de la huitième saison de Star Ac'... L'émission s'installe 12 rue Charlot, soit exactement devant ma porte !
Ma première réaction, fin juillet a été "Au secours". J'ai râlé et pesté contre ces envahisseurs, comme tous mes voisins. Puis j'ai écouté justement pourquoi pestaient ces voisins. RTL, Europe 1, Morandini, tous se sont intéressés aux "pauvres" habitants du 3ème qui allaient avoir à supporter les tribulations des Jenifer et Quentin de l'année.
Et j'avoue que l'indignation des autres a calmé mes inquiétudes. Je n'arrivais pas à mettre le doigt sur pourquoi cette installation me dérangeait, alors que cette installation peut être drôle en soi.
Une commerçante témoigne, sur Europe 1 : "on est très bien comme on est". Ce témoignage a trouvé un écho lors de la réunion d'arrondissement avec Endemol et le maire de la semaine dernière, où les protagonistes de l'émission ont été accueilli sous les huées.
C'est exactement cette phrase, qui m'a horripilé, qui m'a fait changer d'avis. J'habite, ce n'est pas un secret, dans la quintessence du bobo-isme. Il suffit de passer dix minutes au marché des Enfants Rouges ou de voir des photos de Carole Bouquet là bas dans "Elle" pour s'en rendre compte.Autant dire qu'il ne s'agit pas vraiment du public Star Ac'.
Parmi les arguments des habitants, et les revendications des différentes pétitions, on peut voir de la part des magasins de vêtements "je n'ai pas besoin des adolescentes boutonneuses, fans de la Star Academy, pour vendre mes produits". Un mépris non seulement pour le programme (sûrement justifié), mais aussi de son public... Et c'est certainement ce qui gêne le plus dans cette position et cette opposition ferme et définitive.
Si les premiers arguments ont été "la rue va être bloquée", ce qui ne sera pas le cas, les premiers s'attaquent, assez bassement, au programme, pestiféré.
Je crois que tout le monde est d'accord pour dire que ce programme, populaire, n'est pas d'un niveau intellectuel très élevé, qu'il est fait dans l'optique de "temps de cerveau disponible" et que, même si les prime-time sont de bons programmes, les quotidiennes avec le brossage de dents des candidats ne sont pas ce qu'on attendrait dans une télé idéale. Il n'empêche que la Star Academy est un programme fédérateur, qui alimente les discussions dans les collèges et les lycées, autour duquel se rassemblent une grande partie des Français. Malgré son niveau, il existe peu de programmes capables de fédérer des familles, des groupes de jeunes, et que cela reste socialisant. Les programmes de ce type sont rares et finalement, comme les sitcoms AB dans les années 90, utiles.
Bien sur, ce phénomène est un peu moins parisien, moins télévisé, et le 3eme arrondissement, pas du tout la cible, mais cette opposition est disproportionnée, basé sur le seul fait qu'on "est très bien comme on est".
Certains ont même évoqué la protection de leurs enfants... comme si la présence de la Star Ac était plus gênante que la présence, à 20 mètres de là sur le même trottoir d'un bar échangiste spécialisé dans des pratiques tellement baroques qui ne passent même pas sur Canal+ le samedi soir.

Thomas (www.twistorama.fr)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième mégafeu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates ont déposé plainte contre l’agence de renseignement américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l’ambassade équatorienne de Londres alors qu’il était la cible d’une vaste opération d’espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm