La difficile équation...

Les chiffres sont là : la deuxième vague arrive, au large, et menace de déferler. Aussi fait-on au mieux, tout là-haut, sachant que les hôpitaux seront bientôt débordés : on « couvre-feu », dans l’urgence, vu le faible nombre de lits et les personnels épuisés. Et on affine ; avant qu’on ne... reconfine.

L’État - si tel était le cas - sera au rendez-vous. Il l’a largement été, prenant ses responsabilités. On n’est plus à un milliard près... quand d’autres en gagnent tant, en ces temps réjouissants - pour les plus puissants ! Passons. La population sera là, également. Les travailleurs de première ligne, derniers de cordée mais premiers dans nos coeurs, eux aussi. Disposant désormais de masques. Comme les forces de l’ordre qui seront présentes, elles aussi, pour faire régner... l’ordre. Pour le bien de tous, de la Nation, à laquelle l’État se doit d’apporter la protection. En veillant toutefois à respecter, dans une difficile équation, un principe : la liberté. Et d’autres droits fondamentaux des citoyens qui ne sauraient être... bafoués !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.