tieri.aime
Retraité de l'EN
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

1 Éditions

Billet de blog 10 août 2017

Chevaliers blancs à la triste figure . . . médiatique

JL. Mélenchon – E. Coquerel – A. Corbière – R. Garrido : un billet d'humeur . . . en presque sympathie Á entendre Elwy Plenel, en matinale sur LCI, déclarer, à propos de la Présidence Macron, que la démocratie avait, substantiellement, besoin de temps, j'y ai trouvé comme une résonance avec mon billet, publié quelques jours avant sur Agoravox.

tieri.aime
Retraité de l'EN
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

         Rien ne sert de chevaucher, quand la monture a besoin de reprendre souffle et de suspendre un moment sa course. Ou alors c'est au pas, pour se donner temps et possibilité de prendre du recul. Si pour La France Insoumise, le résultat obtenu, en cette campagne présidentielle, est à la fois patent et incontournable, la vie politique s'inscrit dans un temps long pour digérer, intégrer les avancées, les acquis. 

        Ces 4 « porte-paroles au peuple » me donnent du mal à voir et à écouter. Rien ne trouve crédit auprès d'eux, et ce, dans un bel ensemble. Si je n'ai aucun doute sur leurs qualités humaines, sur leur capacité à pouvoir se montrer des êtres pleins d'attrait, de convivialité et . . . d'humour, ils s'offrent, d'une telle manière homogène et tranchée, que je finis par me dire : « trop c'est trop ». Avoir raison sur le fond (capitalisme – libre échange – mondialisation - financiarisation - etc . . .), n'oblige pas à se faire vent de tempête médiatique, sans pause, avec la quasi obligation d'appeler le peuple (c-à-d les militants !) à conforter par sa mobilisation les dires et analyses proclamés. Car FI n'a pas les moyens législatifs de son combat, et encore plus, n'a pas les moyens, en plein été, de les soulever ces foules dispersées. Afficher sa prise de position, OK, mais afficher systématiquement des mines sombres, être dans l'incise continuelle (de guerre lasse ?), est ce que ça a des chances d'atteindre les français ?

         Et si nos chevaliers blancs accordaient un peu d'attention, à un autre chevalier, au panache rouge celui là, 0. Besancenot. Dans les médias, il lui arrive de plaisanter, de renvoyer la balle, et s'il y en a un qui a su se mettre en retrait, c'est bien lui. Bien sûr, rien n'oblige à le suivre dans ses convictions, mais au moins on l'écoute, d'autant qu'il me donne l'impression de bien pouvoir être à la hauteur de ses contradicteurs, sur leurs prébendes . . . à sa façon. Alors que nos chevaliers blancs sont inaudibles, non pas parce qu'ils ne s'expriment pas bien, non pas parce qu'ils ne possèdent pas leur sujet, mais à les entendre, à la suite les uns des autres, on entend répétitions et éléments de langage commun.

        Ma conviction est qu'une société ne changera pas jamais fondamentalement si ne s'installent pas, ça et là, d'autres pratiques à être ensemble plus en partage, plus en liens, moins en biens, au jour le jour,. Ça ne passe pas par des programmes politiques, ça ne se conduit pas par une avant garde éclairée, ça se vit dans l'attrait du mélange, dans l'aventure avec les autres, dès le sortir de chez soi (qu'il faut ouvrir et faciliter), dans la disposition à l'inattendu et à la rencontre.

       C'est alors un challenge bien plus compliqué et plus fin à mener. Car il s'agit alors de contribuer à nourrir des "transformations silencieuses" (cf François Jullien), qui viendront s'éclore, le moment venu, en un vrai nouveau monde. Je le répète, ces chevaliers sont certainement de belles personnes, mais je le dis aussi avec affliction, se dévoient surtout en rôles et postures.

       Estime ne vaut pas acceptation inconditionnelle. Alors, je vous le conjure, Messieurs-dames les chevaliers blancs, vous devez revoir votre copie, et surtout prenez de vraies vacances - sans journaux écrits, radios ou télés - sans rien que vous. Et pourquoi ne prendriez vous pas un investissement bénévole, sans prise d'ascendant, dans votre lieu de détente . . . pour fréquenter un moment ce peuple qui vous sied tant

Kenavo !

konstan

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — France
Garrido-Corbière : « Le Point », un journal accro aux fausses infos
Une semaine après avoir dû admettre que les informations concernant le couple de députés Garrido-Corbière étaient fausses, l’hebdomadaire « Le Point » a été condamné en diffamation dans une tout autre affaire en raison d’une base factuelle « inexistante ». Un fiasco de plus pour la direction de la rédaction, qui a une fâcheuse tendance à publier ses informations sans les vérifier.
par David Perrotin, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Sale « Tour de France »
On aime le Tour de France, ses 11 millions de spectateurs in situ (en 2019) et on salue aussi le courage de Grégory Doucet stigmatisant le caractère polluant de l’événement. Une tache qui s’ajoute à celle du dopage quand le Tour démarre ce 1er juillet à Copenhague, où l’ancien vainqueur 1996 rappelle la triche à peine masquée. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Les dirigeants du G7 en décalage avec l’urgence climatique
Le changement climatique s’intensifie et s’accélère mais la volonté des dirigeants mondiaux à apporter une réponse à la hauteur des enjeux semble limitée. Dernier exemple en date : le sommet des dirigeants du G7, qui constitue à bien des égards une occasion ratée d’avancer sur les objectifs climatiques.
par Réseau Action Climat
Billet de blog
Aucune retenue : l'accaparement de l'eau pour le « tout-ski »
J'ai dû franchir 6 barrages de police et subir trois fouilles de ma bagnole pour vous ramener cette scandaleuse histoire de privatisation de l'eau et d'artificialisation de la montagne pour le « tout-ski » en Haute Savoie.
par Partager c'est Sympa
Billet de blog
Apprendre à désobéir
Les derniers jours qui viennent de s’écouler sont venus me confirmer une intuition : il va falloir apprendre à désobéir sans complexe face à un système politique non seulement totalement à côté de la plaque face aux immenses enjeux de la préservation du vivant et du changement climatique, mais qui plus est de plus en plus complice des forces de l’argent et de la réaction.
par Benjamin Joyeux