La morale et la justice

La justice et la morale, deux ennemis, la première faite par les politiques, la deuxième qui découle du bon sens

 La justice 

La morale, la justice et le bon sens

 La loi et la morale :

  • La morale (ou le bon sens populaire) est compréhensible par tous et quelques lignes devraient suffirent à la définir,
  • La loi (Mais la loi est écrite par les politiques) tordue, bien souvent les professionnels s’y perdent, et pour compliquer le tout : l’utilisation de mots ésotériques.

Le droit Français veut que le mensonge ne soit pas puni, il est un outil de défense, l’honnête homme aurait-il pu voter une telle loi : NON

Mais Les politiques et les puissances financières : OUI, pourquoi ? , Devinez.

Et ces mensonges proférés en toute impunité coûtent cher, très cher à la justice et donc à nous les citoyens. Mais quand on voit les faibles budgets alloués à la justice et à la police, comment être étonné devant tant de scandaleS, politiqueS, financierS et autres.

Et quand des hommes connus et influents sont punis, alors ils font de la publicité sur tous les médias de leur copains afin de faire de faire valoir leur soit disant innocence. Mais aucune contre partie de la part des magistrats. Normal puisque c’est interdit et cette interdiction a été voté par … les politiques !!!

Et a force de média les honnêtes gens vont finir par croire à leur innocence et influencer le jury.

Alors, où est l’indépendance de la justice ? Qui gère la carrière des magistrats ? Qui gère leurs budgets ? Qui valide les nouvelles lois ? …

Enfin réfléchissons sur la position de la justice et de la morale devant ces deux exemples :

  • Ces riches que la France engraisse et qui payent leurs impôts ailleurs.
  • Que vous soyez riche ou pauvre, vous serez égaux devant la valeur de la TVA à payer. Cet impôt inégalitaire est une aberration
  • Vous pouvez vous payer un très bon avocat avec son réseau ou pas.

La justice, une foret vierge

Peu de lois sont supprimées, la richesse permet d’embaucher une armée d’avocats. Ils peuvent ainsi dénicher une loi datant de … qui permettra de défendre avantageusement les infractions de ces riches. Parce que la richesse, bien souvent ne se fait pas innocemment. Mais il y a aussi les vices de formes et de procédures à dénicher et le tout est joué : NON COUPABBLE.

Les médecins sont jugés par l’ordre des médecins, les avocats par (je ne sais plus) la police par la police…les coiffeurs par l’ordre des coiffeurs, euh ! non je me trompe, pas plus que les bouchers par les bouchers, mais les politiques sont eux sérieusement aidés par les lois qu’ils ont promus par anticipation, par leur copains politiques et financiers qui ont de gros média mais aussi par des tribunaux trompe l’œil CJR par exemple.

 

Et le pardon :

  • Le pardon peut se demander.
  • Le pardon peut se donner
  • Mais il faut le mériter et pour cela, le GAGNER

 

LIBERTE EGALITE FRATERNITE

LIBRTE d’être manipulé par des médias douteux

EGALITE Pourquoi les sanctions sont fixes et non proportionnelles aux revenus, à la richesse et à la position hiérarchique de chacun ? Un PV de 85 € pour un SMICAR n’a pas la même importance que pour un milliardaire qui du reste, se la fera annuler ?

FRATERNITE : c’est le partage, l’entre aide, vous savez, celle prônée par toutes les religions, mais prônée seulement, faut pas exagérer non plus. Car quand on préfère faire travailler et enrichir une dictature plutôt que ses concitoyens…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.