Titin
Titin c'est Titi ou Tintin avec plus ou moins de "N". C'est selon
Abonné·e de Mediapart

61 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 févr. 2018

Le paradigme de la bulle, du mensonges et de la courtes vues

Le paradigme de nos dirigeants nous mènera au désastre.

Titin
Titin c'est Titi ou Tintin avec plus ou moins de "N". C'est selon
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le paradigme actuel: les bulles, Mensonges et courtes vues.

Ou quand on a seul seul paramètre de résolution des problèmes : Le fric

Principe de la bulle financière : c’est emprunter de l’argent à des souscripteurs pour payer les intérêts des souscripteurs précédents jusqu’au jour où la bulle explose par manque de confiance. Cette bulle n’est pas la seule à être aberrante, mais la seule à être punis.

La bulle démographique : La croissance de la démographie est très sérieusement encouragée afin de payer les retraites. Mais plus les naissances augmentent plus à terme il y aura des retraités. Comme la bulle financière, cette bulle démographique un jour explosera, on ne pourra jamais être un habitant au M². A moins de créer des guerres, inventer de nouvelles maladie, créer la famine ou autre comme on a pu le connaitre dans le passé.

La bulle de la monnaie et de la croissance : La création de la monnaie est la contre partie de la création de richesse. Ces richesses qui jonchent les tas d’ordure et cette monnaie qui reste pour pouvoir encore plus créer des « richesses ».  C’est ce que vous appelez la croissance. (Alors peut-on parler de création de richesse ou de fortune?) Au même titre que les souscripteurs, un jour il n’y aura plus de ressources naturelles.

La bulle de la richesse : Les riches sont de plus en plus riches, ils détiennent de plus en plus de pouvoir mais un jour la bulle explosera car il n’y aura plus de consommateur, ruinés par cette politique, a moins qu’ils ne deviennent des seigneurs et les autres des serfs. Mais ne prépare-t-on pas un nouveau 1789 ? Il faudra alors tout recommencer.

La bulle technologique : Quand l'intelligence artificielle, les robots et autres technologies auront remplacé le travail de l'homme, que seuls les riches auront pu se payer, que deviendront les autres ? Il faudra alors créer d’autres « RICHESSES » pour les occuper, mais très rapidement des robots les remplaceront jusqu’a ce que la bulle éclate, la planète terre ne pouvant plus faire face. Mais c’est le « progrès » encouragé par beaucoup, enfin presque.

La bulle agronomique : Quand la ruralité sera abandonnée à des immenses fermes gérées par des robots obligeant l’humanité à ne manger que des AUTC (Aliments Ultra Transformés et Chimistrés), des nouvelles maladies apparaitront encore, et les consommateurs se seront rapatriés vers des petits lopins de terre pour y cultiver une saine nourriture dans un univers autre que le béton. Il n’y aura plus de client à l’empoisonnement et ces gros machins péricliteront.

Jardinier, anticipez le déclin en gardant et en conservant toutes les graines possibles du jardin, les financiers sont en train de rechercher comment les rendre stériles afin de nous rendre tous dépendant.

La bulle du mercosur : En signant cet accord, l’Amérique du sud aura plus de déboucher et pour ce faire, va encore plus déboiser l’Amazonie, tuer des peuples indigènes. Mais la planète terre ne pourra pas le supporter plus longtemps et alors TOUT s’effondrera. Et les gouvernements  Européen : Responsable mais pas coupable de ce grand génocide et de ces actes anti-écologique.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement