Sport et grossesse

Grossesse est pour beaucoup synonyme de repos, où toutes activités physiques et, encore plus, sportives doivent être proscrites. Pourtant, hormis souci médical particulier, être enceinte ne rend pas fragile au point de ne plus pouvoir faire le moindre mouvement, au contraire, bouger permet de garder la forme et d’être en meilleure condition pour le grand jour.

L’intérêt de faire du sport pendant la grossesse.

Limiter sa prise de poids

Au cours de la grossesse, il est conseillé de ne pas prendre plus de 12-13 kg si l’on veut éviter de garder des kilos en trop après. Pour éviter de subir des modifications de poids après la grossesse, il est important de pratiquer une activité physique. Faire du sport va permettre de ne pas prendre plus de kilos que conseillé, cela va entretenir la masse musculaire et donc limiter la prise de masse grasse.

Problème physique.

Faire du sport ne va pas être bénéfique que pour votre prise de poids, cela va aussi limiter les autres types de répercussions physiques. Les lombalgies notamment, en lien direct avec la prise de poids, le diabète gestationnel, les douleurs musculaires et les problèmes digestifs. Rester dynamique va aussi favoriser le retour veineux, ce qui va limiter les risques de varices et la formation d’œdèmes. Enfin, pratiquer une activité sportive vous permet d’être plus autonome, ce qui associé à l’effet « antidépresseur » du sport, aide à mieux vivre cette période de grossesse.

Post grossesse

Pratiquer du sport durant la grossesse va aussi avoir un effet positif pour la période qui la suit. Cela va permettre aux femmes d’être moins fatiguées et donc de reprendre plus rapidement une activité physique et de réduire les risques de baby blues.

Si pratiquer le sport pendant la grossesse est positif, il ne faut pas négliger de pratiquer modérément après la grossesse. Ce qui va aider à récupérer et retrouver la ligne. Une activité physique régulière et modérée, telle que la marche, la natation, le yoga et la gym douce, peut être pratiquée sans complication.

Pour le bébé

Si le sport a longtemps été proscrit, c’est avant tout à cause des risques courus par le fœtus. Et même aujourd’hui, c’est la première raison pour laquelle on décide de stopper toute activité.
Pourtant une meilleure connaissance de la grossesse prouve qu’a condition de ne pas trop pratiquer (pas plus de 7 heures par semaine) et d’éviter les sports à risques (sport de contact par exemple), pratiquer n’augmentera pas les risques de fausse couche, d’avoir un prématuré ou un enfant souffrant d’un retard de croissance.

Quels sports pratiquer ?

Pratiquer une activité sportive durant la grossesse est donc possible et présente de nombreux avantages. Cependant elle ne se pratique pas sans concession, que ce soit au niveau du rythme ou des sports pratiqués. Et surtout, n’oubliez pas de demander l’avis d’un médecin avant de commencer à pratiquer la moindre activité sportive.

Les sports interdits.

Les sports comportant des risques de chutes, de contact et de traumatisme, tel que le vélo, le roller, ski, les sports collectifs, les sports de combat, l’équitation, et autres sont à bannir.

Les précautions.

Il faut aussi apprendre à se ménager, il est conseillé de rester dans la cible des 60-70% de sa fréquence cardiaque maximale et l’effort fourni ne doit pas impliquer un essoufflement important.

Il faut adopter un rythme de 3 séances par semaine, en évitant d’en faire 2 jours à la suite, à raison de séances comprises entre 15 et 45 minutes en fonction de votre niveau. Chercher le plaisir plutôt que la performance.

À partir du 4ème mois de grossesse, il ne faut plus pratiquer d’exercices en position allongée sur le dos car cela peut provoquer une compression de la veine cave.

Et pensez à vous hydrater et prévoir un apport énergétique adapté à vos efforts.

Les sports conseillés.

Il faudra donc se contenter de sports calmes, traditionnellement on conseille de faire de la course, qui se transforme rapidement en marche. Vous pouvez aussi faire du cardio ou encore de la natation, qui reste le sport conseillé pendant la grossesse et qui peut en plus compter sur l’effet drainant de l’eau.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.