Quantic, congopunQ et Broken au Tribu Festival

Live report de la journée du 27 Septembre au Tribu Festival de Dijon.

Live report de la journée du 27 Septembre au Tribu Festival de Dijon.

 © Crédits: Pierre Mériau © Crédits: Pierre Mériau

Le Tribu Festival de Dijon existe maintenant depuis 15 ans et propose une programmation très éclectique essentiellement axée sur la découverte des musiques du monde.
Un festival à taille humaine dans une ambiance familiale, un staff accueillant, un environnement bucolique, bref, un festival sans prétention comme on les aime.

J’étais invité le samedi 27 Septembre pour la projection du documentaire « Que Pasa Colombia » (déjà évoqué dans cet article) et pour la suite des concerts du jour. 

Quantic

Crédits: Pierre Mériau Crédits: Pierre Mériau
Il venait présenter son dernier album « Magnetica ». Un retour aux sources électroniques pour Will « Quantic » Holland tout en mêlant comme à son habitude les musiques colombiennes, mais en explorant cette fois l’Afrique, le Brésil et les Caraïbes. Le mélange est bien ciselé, pointu et très dansant. C'est toujours un plaisir de voir Quantic sur scène, il est à l’aise quelque soit la formation qui l’entoure et les rythmes qu’il balance. Un mec qui a les pieds sur terre, le sourire accroché au visage avec son accordéon ou sa guitare aux bras.

Seul point noir de ce concert, l’absence de la chanteuse Nadia Gongora qui n’a pas pu rejoindre la France pour raison de visa non validé à l’Ambassade. C’est moche pour la musique.

 

congopunQ

Crédit: Pierre Mériau Crédit: Pierre Mériau
Formation peu ordinaire composée de Cyril Atef (batteur de -M-) et de Dr. Kong. Le premier, à la batterie et aux samples, se charge de la musique. C’est rythmé, punk, pop, afro et très festif. Le deuxième, « l’animateur » de la scène avec ses quasi 2 mètres de haut s’occupe de l’ambiance, et il ne fait pas ça à moitié ! Avec tout un tas d’accessoires aussi bizarres que gigantesques, il déchaine la foule qui ne demande que ça.




Broken

Crédit: Pierre Mériau Crédit: Pierre Mériau

C’est un trio formé à Lyon, mené par  Philippe Garcia (ex-batteur d’Erik Truffaz) aux samples et à la batterie et Jérôme Regard à la basse. Ils sont accompagnés du puissant Sir Jean, chanteur sénégalais et ancien membre du groupe Meï Tei Shô (de l’excellent label lyonnais Jarring Effects).
Un groupe surprenant avec des sonorités de Jazz évidemment, assez proche d’un Truffaz, le tout emmené par cette voix rauque de Sir Jean, entre Hip-hop et Dub, tel un Roots Manuva en grande forme. Une découverte pour ma part, et vraiment pas déçu du voyage !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.