Cadavre

Un corps immense décharné,

Obscène et pourrissant,

Jusqu'à l'os résistant

Sous le bec des rapaces,

Gît dans les éboulis des ruines

Et les poussières amères

Des larmes desséchées

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.