Suite expulsion mortelle à Chambéry et violences policières en conseil municipal

Michel Dantin, maire LR de Chambéry, metteur en scène grotesque du conseil municipal

Lundi 15 juillet 2019 à Chambéry, une pièce de théâtre a deux scènes se jouait au lieu dit "la mairie" D'un côté un conseil municipal avait lieu, compte tenu que Michel Dantin, maire de Chambéry avait annulé celui du 8 juillet 2019. Le Maire, se prenant pour un metteur en scène, allait jouer une vraie farce. Il avait d'abord "convoqué" sa claque personnelle constituée d'une trentaine de d'électeurs/soutien afin qu'elle occupe presque toutes les places du public, Puis 2 ème acte; les maires de l'agglomération, s'étaient "invités" au conseil, entourant crânement, le maire, faisant presque barrage de leurs corps contre l'attaque hypothétique du temple de la "démocratie locale" par une horde de barbare . Hollywood n'était pas loin. Mais cela ne lui suffit point, à Michel Dantin, il voit grand. Il continua d'affirmer que des élus avaient reçu "des coups qui les avaient meurtris“ lors de l'expulsion des manifestants par la police le 8 juillet 2019.La séquence vidéo que nous avions publié et que nous rediffusons, montre au contraire assez clairement que les élus en question n'ont à aucun moment reçu des coups de la part des manifestants.Mais Michel Dantin n'en n'ai pas à sa première Fake News...on commence à connaître ce maire et ses facéties . Il semble avoir suivi les cours de Sanford Mesmer (l'Actor Studio) ,enseignant aux élèves acteurs " qu'il faut croire, vivre et exprimer réellement des réalités et des circonstances imaginaires“. Bon avouons le la pièce jouée par Michel Dantin et sa majorité n'est pas très bonne, pas très crédible trop grotesque jusqu'au dégout. Dehors sur la deuxième scène, le propos était plus sincère et plus dramatique, puisque le Collectif savoyard contre la répression (une vingtaine d'organisation) rendait un hommage (Michel Dantin étant incapable de le faire en plus de 10 jours) au père de famille mort sur le trottoir devant sa femme et ses enfants alors qu'il était expulsé de son logement et trainé menotté dans la rue par les policiers. D’autre part le collectif protestait contre la violence de l'intervention policière avec les chiens en plein salle du conseil municipal le 8 juillet 2019.

Chambéry: conseil municipal du 15 juillet 2019 © tvnetcitoyenne

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.