Le temps des consignes est révolu

Libéralisme ultra versus Fhaine. Abstention, blanc, nul ou Macron ? Point de vue d'un insoumis d'en Corse.

ugo pandolfi DR corsicapolar.eu © jandj and co ugo pandolfi DR corsicapolar.eu © jandj and co

 

Comme tous les citoyens, les électeurs de la France insoumise sont libres de choisir. 

Libres de faire leur choix.

Un responsable politique qui respecte cette liberté fondamentale n'a pas de leçon à recevoir.

Les citoyens non plus !

Les postures moralisantes de certains, socialistes ou communistes, sont d'un temps qui a fait son temps : celui des consignes.

En France, 7 060 885 électeurs dont 21 314 dans l'île de Corse, ont voté pour le programme  "l'Avenir en commun" et le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

En France, sur 47 581 118 électeurs inscrits, 10 577 572 citoyens dont 74 665 dans l'île de Corse, ne sont pas allés voter lors du premier tour.

Avec 19,58%  des suffrages exprimés, le mouvement des Insoumis pour une sixième République se place désormais en une position de force, incontournable, pour la recomposition de la gauche en France.

Tout commence à présent, y compris dans les voix de celles et ceux qui s'abstiendront de choisir entre l'ultra libéralisme et la haine.

"Pour moi -me confiait ce matin encore un vieil ami- le choix est simple : il est hors de question que je vote pour ceux qui ont fabriqué un monde qui entretient un mouvement repoussoir pour se faire élire. Mon petit papier blanc est prêt pour le 7 mai et je n'ai pas d'état d'âme".

Abstention, blanc, nul ou Macron ?

Pour ma part, je ne sais pas encore que faire. 

Dans l'isoloir sans doute, au dernier moment, avec des gants,  des pincettes, en me bouchant le nez.

Me faire avoir, une nouvelle fois, après 2002.

Et s'il s'agissait à présent de bien autre chose ?

Le temps des consignes n'est pas le seul révolu : c'est peut être notre vieille République qui est obsolète.

Il est certes essentiel que le Fhaine ait le score le plus bas possible.

Mais, quel que soit le score obtenu par le  candidat du centre-droit, c'est le 8 mai que tout commence !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.