UN MONDE DE SHADOKS
Végan, militant antispéciste.
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 juin 2020

MAIS QUE FAIT LA POLICE ?

Comment nier le racisme endémique dans le milieu policier quand la majorité d’entre eux votent à l’extrême de la droite ?

UN MONDE DE SHADOKS
Végan, militant antispéciste.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Robocop © Photo-Libre.fr

Il ont bien essayé de nous l’expliquer les journaleux et autres autorisés du cercle comme dirait Coluche. La police française n’est pas raciste, il faut pas faire d’amalgame avec les USA qui ont une histoire différente de la nôtre, bla-bla-bla…. Le pire est qu’on est venu nous expliquer que notre police est à l’image de notre population, ni plus, ni moins. Non la police n’a pas à être à l’image de la population, elle se doit être exemplaire pour avoir la légitimité de faire respecter la loi. Pour être respecté, il faut être respectable. Ou alors faut-il comprendre qu’il y a également autant de voleurs, de terroristes, d’assassins, de violeurs que parmi le peuple qu’il est censé protéger ? Puis sont venues de Rouen les révélations d’un groupe de 8000 flics se défoulant comme en 40 dénoncé par un flic victime, pas par les journaleux. Les témoignages vont maintenant contredire ce beau concert de louanges.

Puisque l‘Histoire est appelée à la rescousse revenons sur celle de notre police. Qui peut oublier le rôle de la police dans le génocide juif ? Qui peut oublier qu’après guerre, le citoyen De Gaulle nomma Papon comme préfet de Paris ? Qui peut oublier les ratonades dont le massacre du 17 octobre 1961 ? Qui peut oublier le harcèlement, les humiliations et les brimades subies par le milieu LGBT ou le milieu de la prostitution?
Selon le citoyen Christian Jacob les violences policières n’existent pas. Le déni n’a jamais résolu un problème et il est difficile de nous faire croire qu’il n’y a pas de problème de racisme dans la police ou l’armée quand on sait que la majorité des policiers et des militaires votent RN.
De Vidocq à Pasqua, notre police a été dirigée parfois par des mafieux et s’il est rassurant de penser que ces temps sont passés, l’affaire Benalla aurait dû nous alerter. La police et l’armée sont censées protéger le peuple mais il faudra se rappeler qu’elles sont toujours aux ordres du pouvoir en place.
Nul doute que les langues vont se délier et il ne me surprendra pas qu’un « me too » va éclore incessamment.
RomainDesbois

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà depuis treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lycéennes et lycéens en burn-out : redoutables effets de notre organisation scolaire
La pression scolaire, c’est celle d’une organisation conçue pour ne concerner qu’une minorité de la jeunesse Lycéennes et lycéens plus nombreux en burn-out : une invitation pressante à repenser le curriculum.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Déblanquérisons l'École Publique, avec ou sans Pap Ndiaye
Blanquer n'est plus ministre et est évincé du nouveau gouvernement. C'est déjà ça. Son successeur, M. Pap Ndiaye, serait un symbole d'ouverture, de méritocratie... C'est surtout la démonstration du cynisme macronien. L'école se relèvera par ses personnels, pas par ses hiérarques. Rappelons ce fait intangible : les ministres et la hiérarchie passent, les personnels restent.
par Julien Cristofoli
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN