Le Ministère de la Grue Blanche

Sadako et la grue blanche-extrait © Marion Maret
Sadako et la grue blanche-extrait © Marion Maret

Origami...

Il y a des semaines de cela j’ai vu apparaître dans ma petite campagne des pliages posées au hasard des panneaux de signalisation comme ça par exemple:

 

ministere_feline.jpg

 

Il y en avait de partout, j’ai cru à un jeu de piste comme on place des ballons pour signaler une fête. Et bien non.

 

Il s’agit de l’œuvre d’activistes dangereux et je tiens à les dénoncer ici, d’ailleurs voici leur nom (SOS Délation, c’est rendre service à la Nation! !)

http://leministeredelagrueblanche.over-blog.com/

Dont voici le but avoué :

Le 04 Juin 2011, en réaction à la nouvelle catastrophe Japonaise à Fukushima , et dans la crainte des futures accidents mettant en péril la sécurité international, le Ministère de la Grue Blanche se crée dans le but de diffuser par ce message de paix, par le biais d’installations plastiques de pliages de grues sur la surface du globe.

 

 

Et voici l’origine de cette malfaisante idée:

 

%2525E4%2525BD%252590%2525E3%252580%252585%2525E6%25259C%2525A8%252520%2525E7%2525A6%25258E%2525E5%2525AD%252590.jpg

 

 

 

Sadako Sasaki 佐々木 禎子 était une fillette japonaise née le 7 janvier 1943 et morte le 25 octobre 1955 à l'âge de douze ans.

 

Jusqu'en 1954 elle ressemblait à une petite fille normale et joyeuse. Bonne élève, elle passa une enfance sans problème majeur, grandit normalement et se lança dans la course à pied de compétition.

Cependant, en 1954, après un relais où elle avait aidé son équipe à gagner, elle se sentit extrêmement fatiguée et sa tête commença à tourner. Les vertiges passant 佐々木 禎子 pensa qu'ils n'étaient causés que par la fatigue, mais ce n'était pas le cas.

 

Plus tard les vertiges furent tels qu'elle tomba et ne put se relever. Ses camarades de classe appelèrent la maîtresse qui contacta ses parents. Ces derniers l'emmenèrent à l'hôpital où on diagnostiqua une leucémie , le « mal de la bombe atomique » auquel peu survivaient à cette époque.

 

La meilleure amie de 佐々木 禎子, 千鶴子, lui raconta l'ancienne légende japonaise des 1000 grues et lui apporta un origami.

 

Selon cette légende, quiconque confectionne mille grues en origami voit un vœu exaucé

 

Elle confectionna au total 644 grues avec tout le papier qu'elle pouvait trouver, jusqu'aux étiquettes de ses flacons de médicament.

 

Elle mourut le 25 octobre 1955 à l'âge de douze ans.

 

L'histoire de 佐々木 禎子eut un profond impact sur ses amis et sa classe. Ils finirent de plier les 1000 grues et continuèrent cette activité afin de collecter de l'argent en provenance des écoles japonaises afin de construire une statue en son honneur et de tous les enfants frappés par la bombe.

 

 

 

 

Aujourd'hui, dans le Parc de la Paix d'Hiroshima, se dresse une statue dédiée à la mémoire de 佐々木 禎子 et placée sur un piédestal en granite ; elle tient une grue en or dans ses bras ouverts.

À sa base se trouve cette inscription :

Ceci est notre cri

Ceci est notre prière

Pour construire la paix dans le monde

Tous les ans, des enfants du monde entier plient des grues et les envoient à Hiroshima.

Les origamis sont disposés autour de la statue.

 

 

Grâce à 佐々木 禎子, la grue en papier est devenue un symbole international de la Paix.

 

 

------------------------------------------------------------------

Là aussi mais ça n’a pas plu. Mais pas du tout.

 

poilu1.jpg

 

 

 


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.