Underzevolkano
Nettoyage et remise à neuf tous textiles
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

2 Éditions

Billet de blog 2 avr. 2021

15 - Du bon sens en matière de santé publique

Il est rare que le journal numérique France Soir publie des choses très intéressantes. C'est pourtant bien le cas ici, dans un Interview de grande qualité à propos de la prévention du Covid : la personne interrogée est un ponte de l'immunologie (un suédois), mais ce qu'il dit est à la fois simple, clair, et argumenté.

Underzevolkano
Nettoyage et remise à neuf tous textiles
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/pr-martin-kulldorf-ne-faites-plus-jamais-de-confinement

(copiez juste le lien dans votre barre d'adresses et cliquez sur "enter", enfin ouvrez la vidéo, qui, dure une demi-heure)

Rien que pour ce qui est évoqué en deux phrases à la fin de l'"immunité croisée" vaut le déplacement.

Car des épidémies à risque comme celle du Covid 19 nous en subissons actuellement en permanence des dizaines de façon permanente (par exemple les hépatites A et B, qui touchent en moyenne 10 % des français, et sont au bout d'un certain temps inguérissables. Et pourtant elles ne font l'objet d'aucune prévention généralisée (AUCUNE).

La question est donc celle d'une politique de santé globale, qui exclue sauf zone complètement infestée (ce qui est très rare) les confinements généralisés. Les confinements généralisés sont médicalement, explique très bien le scientifique interrogés, au moins aussi pathogènes que bénéfiques, et devraient aboutir, si l'on prenait en compte toutes les maladies infectieuses graves, à l'impossibilité de quelque vie sociale que ce soit.

Il explique aussi que TOUS les scientifiques qui comptent avaient dès le début de la crise insisté sur le fait qu'il fallait surprotéger les personnes de plus de 65 ans (et les diabétiques graves), dont le risque de mortalité face au Covid est en gros 5000  % plus important que celui d'un enfant de 5 ans, mais qu'aucun politique, quasi-nulle part, n'a voulu prendre le risque électoral de le faire, et n'a voulu y consacrer les sommes nécessaires. Il ne le dit pas explicitement, parce qu'il essaie de ne pas "privilégier" de camp politique, mais pour lui la question a été : " on ne va pas consacrer autant pour des vieux" (cela s'entend à demi-mot dans ce qu'il explique).

Et il démonte enfin de façon excessivement convaincante le discours politique mainstream pro-confinement, en montrant comment la communauté majoritaire des soignants et chercheurs, qui exprime en gros le même genre de façon de voir que lui, a été littéralement "coupée" de moyens d'expression, les grands media la trouvant en particulier trop peu "vendeuse".

J'ai aussi trouvé d'un bon sens rarissime l'explication qu'il donne de la sous-mortalité africaine face au Covid par rapport à la nôtre, en balayant sans le dire toutes les déclarations passionnelles du type "pour ou contre l'hexacloroquine" : plus on avance en âge plus on meurt du Covid (cf plus haut). Or la population d'Afrique est en moyenne de 15 ans au minimum (peut-être plus, les statistiques dans certains pays sahéliens sont fréquemment biaisées) moins âgée qu'en Europe Occidentale.

Je ne le dirais sans doute vraiment pas souvent, mais au mois cette fois-ci, bravo France Soir.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Proche-Orient
À l’hôpital al-Shifa de Gaza, les blessés racontent les bombardements
La bande de Gaza ressort épuisée de cet énième round de violences meurtrières entre Israël et le Djihad islamique palestinien. Malgré la trêve entrée en vigueur dimanche soir, les habitants pleurent leurs morts, les destructions sont importantes, et des centaines de blessés sont toujours à l’hôpital, désespérés par la situation et par les pénuries de médicaments. « J’ai vraiment cru qu’on allait tous mourir, enterrés vivants », raconte un rescapé.
par Alice Froussard
Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Cornichon
Si mal jugé.
par C’est Nabum
Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre
Billet de blog
Avec mes potes, sur la dernière barricade
Avec les potes, on a tout ce qu’il faut pour (re)faire un monde. Et on se battra jusqu’à la dernière barricade, même si « la révolution n’est plus synonyme de barricades. Elle est un tout autre sujet, bien plus essentiel : elle implique de réorganiser la vie tout entière de la société ». Ce à quoi on s’emploie. Faire les cons, tout en faisant la révolution : ça va être grandiose. Ça l’est déjà.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
par carlita vallhintes