12 - Question bête et concours sérieux

J'ai une question bête, mais c'est une question que je me pose sincèrement. Il y a un brin de muguet à gagner, peut-être plus...

Quelqu'un aurait-il une idée des raisons pour lesquelles la France appuie en sous-main la rébellion du "général" (enfin, supposé tel) Haftar ? Le pays était enfin redevenu presque calme, avec un gouvernement certes fragile mais qui avait réussi depuis au moins un an à contenir les extrémismes, un extrémisme ancien justement se réveille, celui d'un "chef de guerre", Haftar, qui au prétexte d'éradiquer les djihadistes (lesquels, justement, ne sont plus trop actifs), tente de "refoutre le souk" dans un pays déjà de multiples fois ravagé... et voilà le gouvernement français qui ne trouve rien de mieux à faire que de le soutenir !

Un tel soutien, certes discret mais néanmoins certain, m'ahurit.

Ce n'est pas que je sois "contre" cet appui parce que je serais "contre" des intérêts qu'il servirait (je ne vois économiquement pas quels ils pourraient être, et pourtant j'ai cherché un peu), non, c'est tout simplement que je n'y comprends strictement rien.

STRICTEMENT RIEN.

Celui ou celle qui apportera ici la réponse la plus convaincante et argumentée (le jury c'est moi, rire, désolé de cet arbitraire, mais je ne vois pas comment faire autrement) d'ici fin mai remporte au choix soit

- un brin de muguet (ou une rose s'il répond vraiment tard - fin mai il n'y aura plus de muguet dans mon jardin) ;

- un cours d'autodéfense ;

- une séance de psy ;

- une relecture de billet (si quelqu'un ne se sentait pas trop sûr de lui-même sur des questions de forme) ;

- un bracelet porte-chance tressé par ma copine sénégalaise ;

- mon admiration la plus sincère.

Amicalement à tou(te)s,

Under'

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.