virginiebenmoubamba@gmail.com
Abonné·e de Mediapart

913 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 janv. 2016

Gabon - Afrique / L’Afrique appelle la chine à cesser la pêche illégale

En tout cas à l'allure où vont les choses, la Chine-Afrique sera plus dévastatrice pour l'Afrique que la colonisation occidentale

virginiebenmoubamba@gmail.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le mois dernier, les représentants de 24 pays d’Afrique se sont réunis au Cameroun et ont appelé la Chine à cesser la pêche au large des côtes ouest-africaine. Dans certaines régions, les pêcheurs chinois ont poussé leur homologues locaux vers le rivage, les privant de leurs moyens de subsistance et de leurs emplois.

Bisso Frederick, un ancien pêcheur de 32 ans, vend maintenant des sandwiches dans la ville camerounaise de Limbe, sur la côte ouest-africaine. Il dit que lui et ses collègues ont été forcés d’abandonner leur travail il y a trois ans.

Bisso dit qu’ils ont perdu leur travail à cause des pêcheurs chinois qui ont pris le contrôle de toutes les zones de pêche. Il ajoute qu’il s’inquiète que le gouvernement ait autorisé les étrangers à faire les petits boulots que les camerounais ont toujours fait.

Une étude réalisée en 2014 par le groupe environnemental Greenpeace, a montré que le nombre de bateaux chinois se livrant à la pêche dans les eaux d’Afrique a grimpé passant de 13 en 1985 à 462 en 2014.

Le rapport dit qu’il y a déjà eu 114 affaires de pêche illégale sur une période de huit ans dans les eaux de la Gambie, de la Guinée, la Guinée-Bissau, de la Mauritanie, du Sénégal et de la Sierra Leone. Les bateaux opéraient sans permis ou dans des zones interdites.

« En 26 jours, 16 cas de pêche illégale ont été recensés, impliquant 12 navires battant pavillon chinois et/ou appartenant à des entreprises chinoises dans les eaux guinéennes.«  indique le rapport de Greenpeace

Selon Amadi Diop, qui est en charge du programme pour l’aquaculture et la pêche au nouveau partenariat économique pour le développement africain, cette activité illégale entraîne l’appauvrissement des pêcheurs africains et la destruction de l’environnement.

Il dit que les 24 milliards de dollars que la pêche génère chaque année sur le continent Africain sont menacés par les personnes qui pêchent beaucoup de poissons qui ne seront pas remplacés à cause des changements climatiques.

L’INVESTISSEMENT LOCAL

Emile Essema, chef de la commission régionale pour la pêche dans le golfe de Guinée affirme que le problème ne fait qu’empirer car de nombreux pays africains n’investissent pas dans le secteur de la pêche.

Le secteur de la pêche est encore négligé et c’est la raison pour laquelle les chefs d’états africains sont encouragés par l’Union africaine à consacrer ses efforts pour développer la pisciculture et l’aquaculture. Il ajoute que la pêche peut générer des richesses, résoudre la crise alimentaire et nutritionnelle, fournir des emplois à de jeunes chômeurs et développer les pays.

Le mois dernier, l’Union africaine a tenu une réunion à Yaoundé pour discuter de la question. Les représentants ont demandé aux états africains de consacrer davantage de ressources à la pêche et à améliorer la vie de plus de 90 millions de personnes qui sont impliquées dans des «activités de pêche à petite échelle».

Ils ont aussi demandé à la Chine de cesser les pratiques de pêche destructrices et de tirer profit des zones de pêche des pays africains.

Edith Mabanda

© OEIL D’AFRIQUE
Follow @oeildafrique1

http://oeildafrique.com/lafrique-appelle-la-chine-a-cesser-la-peche-illegale/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Dans les Ehpad du groupe Orpea, des CDI introuvables
D’après nos informations, des recrues du groupe privé de maisons de retraite doivent, en France, se contenter de signer des CDD au motif qu’il s’agirait de remplacer des salariés en CDI. Or, dans bien des cas, ces salariés n’existeraient pas. Le groupe dément toute irrégularité, assurant qu’« il n’y a jamais eu d’emploi fictif au sein de l’entreprise ».
par Leïla Miñano avec Benoît Brevet (Investigate Europe)
Journal
Quand le comité d’éthique de France TV prend le parti de Korian
Fin 2020, France 3 a diffusé un documentaire sur les morts du Covid dans les Ehpad qui a déplu au groupe privé Korian. Celui-ci a notamment saisi le comité d’éthique de France Télévisions. Une instance présidée par Christine Albanel qui a jugé « à charge » le travail, pourtant approfondi, des journalistes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal — Droite
Le député Guillaume Peltier visé par une enquête
Le parquet de Blois a annoncé, lundi 24 janvier, l’ouverture d’une enquête préliminaire à la suite des révélations de Mediapart sur l’utilisation des fonds publics du député Guillaume Peltier, porte-parole de la campagne d’Éric Zemmour.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles