Alex Van Warmerdam : "Je suis un mauvais spectateur"

Alex Van Warmerdam préfère parler des autres que de lui-même. A l'occasion de la sortie en salles de "La Peau de Bax", le cinéaste nous invite à un petit parcours cinéphilique d'Alfred Hitchcock à Jonathan Glazer en passant par Laurel et Hardi et nous confie ses failles de spectateur, obsédé par l'image davantage que par les dialogues.

Alex Van Warmerdam (novembre 2015) © UniversCiné

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.