France, marâtre patrie - entretien avec Lam Lê

Lam Lê : "Si j'avais fait une fiction, on ne m'aurait pas cru" © UniversCiné
Lam Lê : "Si j'avais fait une fiction, on ne m'aurait pas cru" © UniversCiné

On a beau savoir nombreuses les zones d'ombre de l'histoire de France, on n'est pas moins atterré d'en découvrir de temps à autre l'ignominie. C'est sur l'histoire coloniale du pays que revient Lam Lê dans son nouveau film, Công Bihn (en salles depuis le 30 janvier) et sur la "longue nuit indochinoise" en particulier. Le réalisateur nous explique qu'il était impensable de raconter les faits à travers une fiction : "On ne m'aurait pas cru...".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.