Frachon23
Antiraciste, Anticapitaliste et Antisexiste.
Abonné·e de Mediapart

111 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 oct. 2013

Comprendre l'extrême droite : FN, un national-populisme.

Frachon23
Antiraciste, Anticapitaliste et Antisexiste.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Très bon article par Nicolas Lebourg, Joël Gombin, Stéphane François, Alexandre Dézé, Jean-Yves Camus et Gaël Brustier, « FN, un national-populisme« , Le Monde, 7 octobre 2013, p.15. 

Article aussi repris par nos camarades antifascistes de "La Horde" : 

http://lahorde.samizdat.net/2013/10/08/comprendre-lextreme-droite-fn-un-national-populisme/

A retenir notamment la définition très "Soralienne" qui définit le national-populisme comme réunissant "des valeurs sociales de gauche et des valeurs politiques de droite" 

Début de l'article :

"Marine Le Pen a fait savoir qu’elle souhaitait intenter des procès à ceux qui diraient de sa personne ou de son parti qu’il sont d’extrême droite. Elle a, entre autres, prétendu que cette étiquette constituait à ses yeux un fourre-tout, servant à amalgamer le Front national (FN) avec les mouvements radicaux. Cette position implique quelques clarifications de la part de chercheurs en sciences humaines et sociales qui travaillent sur les extrêmes droites et considèrent que le FN fait partie de cet espace.

Des extrêmes droites

Les termes politiques « extrême droite », « droite », etc., se mettent en place dès le début du XIXe siècle. Cependant, ils correspondent surtout à la vie parlementaire : jusqu’à la première guerre mondiale, les citoyens ne se situent guère eux-mêmes sur l’axe droite-gauche. Le mot « extrémiste » n’apparaît dans le débat public français qu’en 1917, la presse française l’utilisant pour fustiger les bolcheviques qui viennent de prendre le pouvoir en Russie. C’est désormais en réaction à l’ »extrême gauche » que s’impose dans l’usage le terme d’ »extrême droite ». Dès l’origine, il a une connotation péjorative, ce qui explique que nul ne s’en revendique. On notera d’ailleurs qu’aujourd’hui encore, les extrémistes des deux bords récusent le terme quand il est question d’eux-mêmes, mais ne cessent d’en accabler l’autre bord.

« Extrême droite » est un singulier illusoire, comme c’est du reste le cas pour tout autre tendance du champ politique : il y a des extrêmes droites. En particulier, après 1918 se crée une division entre une extrême droite réactionnaire et une extrême droite radicale, révolutionnaire, qui souhaite l’émergence d’un « homme nouveau ». Soulignons que, justement, le principe du Front national tel qu’il fut conçu par son initiateur, le mouvement Ordre nouveau, était l’union, organisationnelle mais non idéologique, de toutes les chapelles d’une extrême droite française dont la particularité historique est l’éclatement."...

La suite sur les liens indiqués au dessus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison