utinam
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 oct. 2014

utinam
Abonné·e de Mediapart

Lettre à Bernard Roman Député

utinam
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Monsieur le député,

 Votre chronique dans la dernière édition de Marianne :

« Ce que ne voient pas les frondeurs » a retenu toute mon attention.

Dès les premiers mots on a compris. Vous êtes en mission, en service commandé pour défendre et justifier les choix du gouvernement.

Mission noble, respectable mais rude tant sont grandes les difficultés à la remplir.

Dire que le retour de Sarkozy est une bonne nouvelle pour la gauche c’est, pardonnez moi, enfoncer une porte ouverte et reconnaître l’absence de vrais arguments pour rassembler la gauche.

Pour remplir au mieux votre difficile mission vous utilisez des arguments ressassés par tous les gouvernements depuis le début de la crise.

Les Français sont parmi les peuples les plus protégés d’Europe et la France ne connaît pas l’austérité. Donc, les français n’ont aucune raison de se plaindre.

Désolé, monsieur le député, mais pour parler d’austérité il ne suffit pas de consulter des experts qui ne savent rien des difficultés de la vraie vie. Pour comprendre l’austérité, il faut interroger ceux qui connaissent des fins de mois difficiles, ceux qui sont au chômage depuis trop longtemps, ou ceux qui ont peur de perdre leur emploi.

Il faut consulter ceux de plus en plus nombreux qui renoncent à cotiser à une mutuelle tant sont faibles leurs revenus, ou encore ceux qui après avoir hésité vont s’inscrire aux restaurants du cœur.

C’est pour eux, pour les protéger que vous et vos collègues avez été élus, pas pour faire plaisir au MEDEF.

Comment osez vous parler, Monsieur le député, d’une prime exceptionnelle pour les petits retraités sans avoir le courage d’en indiquer le montant : 40 euros par an, c'est-à-dire 3,30 euros par mois, de quoi s’acheter deux paquets de pâtes.

Un député socialiste peut-il présenter cette aumône comme une victoire sur la pauvreté ?

Faut-il vraiment dire «  merci » à Manuel ?

Comment osez vous parler de réforme fiscale quand l’engagement du candidat Hollande à séparer les banques de crédit des banques de marché n’a pas été tenu ?

Rédigée par des banquiers, la loi a été vidée de ses objectifs.

Pendant longtemps l’impôt sur le revenu était un marqueur de gauche, il symbolisait la participation citoyenne de chacun selon ses ressources à l’effort collectif. Aujourd’hui, le PS tient le même discours que la droite. 

Comment pouvez vous dire que le pouvoir d’achat des salariés et des retraités est maintenu alors que les salaires, les retraites sont gelés.

Dans le même temps, le gaz, l’électricité, le loyer, les transports augmentent ; La vie est dure pour les plus modestes, monsieur le député.

Non, monsieur le député, le cap n’est pas maintenu depuis 2012, sinon comment expliquez vous la chute du Président dans les sondages, le désastre des municipales et des européennes ?

Pour conclure, je veux vous rassurer. Les députés frondeurs ne sont pas tous frappés de cécité ; Il n’y a pas d’un côté ceux qui ont la vérité et de l’autre ceux qui sont dans l’erreur. Les choses ne sont jamais aussi simples.

Les amis de la vérité sont ceux qui la cherchent, rarement ceux qui croyant l’avoir trouvée, se cachent derrière leurs certitudes.

Il est encore temps de sauver le quinquennat.

Il suffit pour cela, Monsieur le député, d’ouvrir les yeux.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
« L’esprit critique » théâtre : silences, histoires et contes
Notre podcast culturel discute de « Depois do silêncio » de Christiane Jatahy, d’« Une autre histoire du théâtre » de Fanny de Chaillé et de « Portrait désir » de Dieudonné Niangouna.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin
Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin