utinam
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 juil. 2022

Pouvoir d'achat : la fraternité oubliée

Les mesures proposées par le gouvernement avec la prime dite Macron divisent et opposent les Français. Les retraités, comme les actifs mangent chaque jour, doivent manger chaque jour. Le vote de la loi « pouvoir d' achat » montre à quel point notre démocratie manque à son devoir de fraternité.

utinam
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans cette époque livrée à tous les affrontements, où se heurtent tous les contraires, le jour et la nuit, l'ombre et la lumière, dans ce moment mêlé de tourmente sociale et politique, le coup de gueule d'un modeste retraité est-il audible, utile, écouté, je n'ose écrire entendu ?

J'appartiens à une génération qui arrive au bout de son chemin, une génération qui a mesuré l'impuissance des mots, alors que grondent partout des colères ; mais une génération qui refuse le confort du silence ou de la discipline.

Une génération pour qui la presse est la sentinelle de la démocratie, une sentinelle qui critique, vérifie, contrôle. Mais ce n'est plus tout à fait le cas en ce moment.

Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie.

Notre démocratie est malade. La tenue vestimentaire de certains députés n'y est pour rien. 

Elle est malade quand un ministre de l'intérieur ment à la France et au monde après le fiasco du stade de France. 

Elle est malade quand ce même ministre déclare que des élus du suffrage universel sont des ennemis, à exclure de l'arc républicain au motif qu'ils n'ont pas les mêmes valeurs que celles du gouvernement ;

Le ministre oublie que la démocratie suppose l'acceptation de l'échec, il n' y a pas de démocratie sans vrai contre-pouvoir critique.

Notre démocratie est malade car elle souffre d'un manque cruel de fraternité. Le vote de la loi « pouvoir d' achat » montre à quel point notre démocratie manque à son devoir de fraternité.

Manque de fraternité évident quand le gouvernement affirme que taxer les profits serait démagogique alors que demander des efforts à ceux qui en ont déjà tant donné serait responsable. Une question ma taraude, quels efforts sont demandés à ceux dont la fortune devait ruisseler jusqu'en bas de la société ? Les mesures proposées par le gouvernement avec la prime dite Macron divisent et opposent les Français. Elles opposent les actifs entre eux , certains auront la prime, d' autres pas. Elles opposent les actifs et les retraités. La hausse des prix frappe avec la même violence les actifs et les retraités. Les retraités comme les actifs mangent chaque jour.

Où est la fraternité dans ces mesures qui divisent et opposent les Français ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint
Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ». Premier volet de notre série sur la guerre des espionnes.
par Patricia Neves
Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia

La sélection du Club

Billet de blog
Relancer les trains de nuit et améliorer l'infrastructure créera des emplois
[Rediffusion] Lorsque le voyageur se déplace en train de nuit plutôt qu’en avion, il génère davantage d’emploi. La relance des trains de nuit peut ainsi créer 130 000 emplois nets pendant une décennie pour la circulation des trains, la construction du matériel et l’amélioration des infrastructures. Bénéfice additionnel : les nouvelles dessertes renforceront l’attractivité des territoires et l’accès à l’emploi.
par ouiautraindenuit
Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Le chemin de fer est un trésor public et une solution pour demain »
[Rediffusion] Dans « Un train d'enfer », Erwan et Gwenaël Manac'h offrent une enquête graphique dense, caustique et très réussie sur la SNCF qui lève le voile sur une entreprise d’État attaquée de toute part, un emblème, à réformer sans doute, mais surtout à défendre. Conversation déliée avec Erwan.
par Delaunay Matthieu