POUR UNE MODÉRATION TRANSPARENTE : un billet déjà publié le 1er avril 2011.

Copié/collé du billet "LE CLUB, ça a failli bouger !!! La Direction n'a pas mordu !!!!" Un poisson d'avril certes, mais le temps passe et le débat es toujours d'une brûlante actualité.

Il semblerait que la Direction de Médiapart soit décidée à mettre un terme à toutes les polémiques sur les ciseaux à géométrie variable de la modération et le sentiment de « deux poids et deux mesures » qui résulte de la partialité apparente de leur usage.

J’ai obtenu, de façon tout à fait confidentielle, ces informations qui devraient être confirmées dans la journée.

 Communiqué de la Direction de Médiapart

 

Dans Le projet Médiapart, mis en ligne le 2 décembre2007, nous tracions les grandes lignes de notre ambition éditoriale ?

Pour ses lecteurs, ce journal sera à la fois :

- Le lieu d’une information de référence …

- Le lieu d’une documentation de référence …

- Le lieu d’un débat de référenceorganisé et modéré…mais avec des règles, des procédures, des modérations explicites.

 

Au bout de trois ans, si l’on peut légitimement considérer que les deux premiers objectifs sont atteints, il s’avère que le Club n’est pas au niveau de nos espérances.

Nous avons fait de la liberté d’expression notre credo. Nous avons défini une Charte formellement acceptée par tous. Nous avons laissé à chacun la responsabilité de trouver le juste équilibre entre l’exercice de sa propre liberté d’expression et le respect de l’autre et de la sienne.

C’est pour cette raison que nous n’avons pas mis en place une réelle modération et que nous avons choisi de n’intervenir que très ponctuellement, a posteriori, pour des situations manifestement inacceptables.

Il s’avère que ce mode opératoire n’est pas très satisfaisant à l’usage, que non content de ne pas être efficace sur la limitation des débordements, il a créé un climat et une ambiance peu propices à ce que le Club soit le lieu d’un débat serein de référence.

Après de longues discussions, et à la lumière de tous les billets et commentaires qui ont été faits par les abonnés, la Rédaction souhaite que la responsabilité de chacun reste la pierre angulaire de la modération du Club.

Responsabilité pleine et entière, ouverte, transparente.

Dans le cadre du Club, le droit à une libre expression« publique » doit être assorti de l’acceptation d’être « publiquement » modéré ou sanctionné en cas de débordement et de non respect de la Charte.

C’est ce principe qui a guidé la mise en place des outils suivants.

 

Publicité de la modération :

 

Un blog en trois volets, uniquement accessible aux abonnés, sans possibilité de commentaire, va être créé façon liste déroulante sur le modèle du tracker.

Le premier volet fera apparaître les alertes en attente de décision au fur et à mesure de leurs demandes. Chaque alerte mentionnera la date et l’heure où elle a été faite, l’identité du demandeur (la rédaction ou un abonné), l’abonné mis en cause, l’objet de l’alerte et la référence à la partie de la charte concernée, comme cela se fait déjà dans le processus d'alerte actuel.

Le deuxième volet affichera les alertes après décision. Aux données précédentes seront ajoutées, la date et l’heure de la décision, la décision, la motivation de la sanction.

Le troisième volet, appelé « Quarantaine » affichera les textes supprimés pendant une durée de 40 jours et les références de l’alerte qui a motivé leur suppression.

 

Les modes opératoires :

 

La direction ne souhaite pas accroître le coût de la modération, en conséquence nous resterons sur une modération séquentielle a posteriori.

La Rédaction et la Direction s’engagent à ne pas modérer en dehors de ces procédures.

Tout billet ou commentaire « alerté » sera signalé par une information en rouge « Alerté, en attente de modération ».Toute modification sera alors impossible ainsi que d’autres alertes par d’autres abonnés. Le but n’est pas de répondre à un nombre de demandes mais d’apprécier la non-conformité d’un texte par rapport à la Charte.

Si un ou des abonnés se laissent aller à des débordements, il est recommandé d’alerter, de sortir du fil du billet et d’attendre que la modération prenne une décision.

La modération examinera chaque alerte et décidera des suites à donner

- - Alerte abusive

- - Interdiction d’alerter pendant 1/2/4 semaines

- - Pas de sanction

- - Suppression du /des commentaires

- - Suppression du billet

1erAvertissement

- - 2ème Avertissement

- - Interdiction de commenter 1/2/4 semaines

- - Interdiction de poster des billets 1/2/4semaines

- - Radiation

Chaque décision sera motivée par une brève appréciation.

Les commentaires et/ou billets supprimés par la modération-seront signalés à l’endroit où ils se trouvaient par le texte suivant :

« Texte supprimé-par la Rédaction, visible en « Quarantaine » sous la référence xxx xxxdu jj/mm/aa »

Dans ce blog, seules les suppressions des 40 derniers jours seront visibles.

Les textes supprimés que la Rédaction jugera illégaux eu égard au droit français, y seront publiés caviardés avec la mention « Contraire à la loi »

 

Pourquoi ces choix ?

 

La rédaction, après avoir murement réfléchi, estime que les inconvénients de la publicité des alertes (possibilité d’agression entre alertés et alerteurs) seront largement compensés par, d’une part la limitation des alertes voire l’élimination des celles qui peuvent être abusives ou non justifiées, d’autre part par une responsabilisation accrue des abonnés qui, se sachant soumis à cette publicité, modèreront leurs propos.

La progressivité des sanctions rendra plus efficace et légitime la modération.

L’information accessible à tous permettra de ne pas avoir à adresser un mail d’information à chaque abonné, sauf en cas d’avertissement de radiation ou de radiation.

La transparence dans les décisions mettra un terme aux suspicions de partialité de la modération, qui, elle-même se sachant observée, aura le souci de ne privilégier ni pénaliser un quelconque abonné.

Chacun pourra juger si nous pratiquons la modération ou la censure et en tirer, en toute connaissance de cause, les conséquences sur l’intérêt de continuer à nous faire confiance.

 

Dernier point :

 

L’accès aux boites aux lettres privées des membres de la Rédaction et de la Direction va être supprimé. Toute communication avec les abonnés se fera publiquement, dans les blogs de chaque intéressé. Cela évitera toute suspicion de relations privilégiées entre la Rédaction, la Direction et certains abonnés.

 

Bon Club, Bon Médiapart.

La rédaction, La Direction

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.