Outreau, 20 ans après : un PV de perquisition qui en dit long

Pour comprendre ce qu'a dit Myriam Badaoui à Fabrice Burgaud : « Regarder des cassettes tous les jours, ça rend fou. » (Interrogatoire du 22 février 2001, p. 2, cote D113). Phrase "qui peut-être résume tout" (Gilles Antonowicz, "La faiblesse des hommes Histoire raisonnable de l'affaire d'Outreau", Paris, Max Milo, 2013, p. 30).[Document à lire de bas en haut]

pv-delay-3
pv-delay-2
pv-delay-1

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.