Consentement libre et éclairé des enfants et adolescents

Le consentement libre et éclairé des enfants et adolescents est nécessaire. La vaccination des enfants et des adolescents contre la Covid 19 présente un enjeu éthique et sanitaire. C’est l’avis du Comité Consultatif National d’Ethique, sorti en juin 2021. Eclairage.

ENJEU ETHIQUE

Sur la question éthique, les principaux points de l’Avis du Comité Consultatif National d’Ethique du 9 juin 2021, saisi par le Ministère de la Santé et des Solidarités sont les suivants :

. Les formes sévères de la Covid-19, avec hospitalisation, sont très rares pour les enfants et adlescents. (Source : CCNE, 9 juin 21)

« Les formes sévères de la Covid-19, avec hospitalisation, sont très rares. Les données françaises montrent que moins de 2% des hospitalisations et moins de 1,5% des admissions en soins intensifs concernent des personnes de moins de 18 ans.

Les enfants ne sont pratiquement pas concernés par le Covid-long. » (Source : CCNE, Juin 21)

On questionne donc cette vaccination faite « à une partie de la population plus jeune qui n’est que peu affectée par des formes sévères de la Covid-19. » « L’ouverture de la vaccination aux mineurs pose aussi la question de leur consentement libre et éclairé. »

https://www.ccne-ethique.fr/fr/actualites/enjeux-ethiques-relatifs-la-vaccination-contre-la-covid-19-des-enfants-et-des-adolescents


. « Les conséquences de la pandémie sur la santé psychologique et mentales sont profondes et probablement durables. »

«  En revanche, les conséquences de la pandémie sur la santé psychologique et mentale des enfants, et surtout des adolescents, sont profondes et probablement durables, particulièrement dans les milieux défavorisés.
Leur développement et apprentissage ont subi de plein fouet les restrictions imposées à l’ensemble de la population.

On peut de ce point de vue souligner qu’ils ont pleinement participé à l’effort collectif destiné à protéger leurs aînés et les plus fragiles d’entre nous. » (Source : communiqué de presse, du CCNE 9 juin 21)

L’altération de leur santé mentale mérite une attention particulière et nécessite au contraire une protection et du soin.

https://www.ccne-ethique.fr/sites/default/files/communique_de_presse_vaccination_9_juin.pdf

. « Consentement libre et éclairé » nécessaire 

Le consentement libre et éclairé des enfants et adolescents est nécessaire.

« Assurer aux adolescents de plus de 12 ans un consentement libre et éclairé au vaccin implique en effet de leur assurer dans le même temps que d’autres stratégies sont mises en œuvre, en cas de rebond épidémique compte tenu de l’évolutivité de la situation sanitaire, de manière à épargner leur mode de vie, d’éducation, de relations et de liberté dont, comme pour tous les Français, quel que soit leur âge, ils ont besoin pour leur vitalité et qui soient alors considérées proportionnées au regard du risque représenté par le virus dans cette tranche de la population."

https://www.ccne-ethique.fr/fr/actualites/enjeux-ethiques-relatifs-la-vaccination-contre-la-covid-19-des-enfants-et-des-adolescents


ENJEU DE SANTE MENTALE

Dans le contexte de pandémie, les alarmes des médecins sont multiples sur la santé mentale des enfants. Source Robert Debré, https://www.institutmontaigne.org

La stigmatisation et la discrimination des enfants non vaccinés à l’école, dans les clubs de sports et dans les lieux culturels lieux de vie publique, pourraient augmenter le risque de déstabilisation, générer un sentiment d’exclusion et d'injustice, délétères pour la santé mentale des enfants. 

.L’enfant et l’adolescent ont besoin d’une écoute et d’une compréhension et au contraire d’un accueil attentionnés dans cette période sensible et paradoxale de leur vie, particulièrement dans le contexte sanitaire actuel :

- L’enfant peut avoir vécu ces périodes de pandémie comme angoissantes, voire très angoissantes, sans pour autant avoir encore la capacité d’analyse qu’a l’adulte. Il est nécessaire d’écouter et de comprendre les angoisses de l’enfant. Les mesures uniquement sanitaires, de distanciation, de vaccination forcée, voire d’excès hygiénique vont dans le sens opposé à cette écoute et peuvent aggraver leurs angoisses, au lieu de les apaiser.

- L’enfant de 12 ans, de manière plus ou moins avancée, entre dans la puberté. Il vit une grande transformation corporelle et psychologique, qui le rend davantage sensible à son environnement. C’est pourquoi, il a un besoin d’être compris et rassuré. Lui ajouter une situation anxiogène à l’école ou dans ses activités peut être source de pathologie : « hyperanxiété » « inquiétude dans les relations sociales » « trouble panique » « évitements » « phobies et troubles compulsifs » … (Marcelli & Braconnier. 2013)

. Favoriser les activités et l'école à l’air libre

Des initiatives tentées dans ce sens depuis mars 2020 par des professeur.e.s, des artistes, des coachs sportifs sont positives. 

  • Favoriser les jeux et la pratique des arts, qui renforcent le potentiel capacitaire des enfants et améliorent leur bien-être, tout comme leur disposition à l’apprentissage. Les cours en mouvement et en plein air. 

  • Favoriser des temps de cours à l’air libre, par petits groupes.
    Dans les lieux chanceux, où la nature est omniprésente, l’extérieur permet plus d’aisance pour les activités dans l’espace, moins stressant qu’un confinement en classe, avec des règles trop strictes. Dans les lieux urbains, où ces possibilités sont plus restreintes, les parcs et les jardins sont des lieux de découvertes pédagogiques possibles. 

  • Favoriser les modes d’apprentissages ludiques, en lien avec l’extérieur, en découverte de la nature et en inter-dialogue (observation des arbres, du ciel, des insectes, des plantes, jardinage …).

  • Favoriser les activités sportives aux effets bénéfiques multiples (athlétisme, cross dans la nature ou dans les parcs, …) qui renforcent le bien-être et la cohésion de groupe.

V. Chatain, artiste art thérapeute, diplômée de L’Université de Paris (Paris Sorbonne Cité, Paris Descartes, Master II).
Metteure-en-scène, auteure de l’essai, « L’Espace poétique », sujet de recherche. 

 

Théâtre à l’air libre & "Espace poétique"

 www.valeriechatain.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.