protéger les lanceur(se)s d'alerte

Je relaie ici l'appel lancé par plus de 40 titres de presse, syndicats, associations, personnalités etc... pour la défense de la liberté de l'information, suite à la condamnation faite à Médiapart.

http://blogs.mediapart.fr/blog/la-redaction-de-mediapart/110713/lappel-nous-avons-le-droit-de-savoir-deja-22000-signataires

Il est tout aussi intolérable que la loi ne prévoie pas la protection de ceux et celles qui se trouvent fatalement en première ligne, les lanceur(se)s d'alerte. La prise de risques est énorme car la nature des infractions les oblige le plus souvent à se mettre en infraction par rapport à la loi pour alerter et informer la société de ces atteintes qui la concernent au premier chef.

Dans l'affaire des enregistrements Bettencourt, non seulement Médiapart et Le Point sont attaqués et condamnés, mais le majordome est lui aussi cité à comparaître et fait l'objet d'une action judiciaire distincte. Il ne faudrait pas l'oublier !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.