VALERIEL
Abonné·e de Mediapart

31 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 janv. 2020

Les mots dits / Cynique

Il faudrait être sourd et aveugle pour avoir échappé au lancement de la campagne Pièces jaunes désormais patronnée par Brigitte Macron. Une bien belle initiative destinée à améliorer la vie des enfants à l'hôpital. Euh, une minute, Mme Macron n'est-elle pas l'épouse du président de la République qui a décidé que l'hôpital public devait faire des économies drastiques ?

VALERIEL
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Manifestation contre le plan d'économies pour les hôpitaux, Toulouse, 4 novembre 2019 © Alain Pitton

Cynique : 14e siècle du latin cynicus, « du chien » (Le Petit Robert). Les cyniques étaient les tenants d'une école philosophique qui voulait revenir à la nature en méprisant les conventions sociales l'opinion publique et la morale communément admise.

Il faudrait être sourd et aveugle pour avoir échappé au lancement de la campagne Pièces jaunes désormais patronnée par Brigitte Macron. Une bien belle initiative destinée à améliorer la vie des enfants à l'hôpital. Euh, une minute, Mme Macron n'est-elle pas l'épouse du président de la République qui a décidé que l'hôpital public devait faire des économies drastiques en se moquant des répercutions dramatiques que ces mesures ont sur les patients, enfants compris ?

L'opération Pièces jaunes existe depuis 30 ans, elle est organisée par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France afin de collecter des fonds destinés à l'amélioration des conditions d'hospitalisation des enfants et adolescents. Longtemps parrainée par Bernadette Chirac, le flambeau de ses bonnes œuvres a été transmis à une autre femme de président de droite qui a toute sa confiance, Brigitte Macron. Peindre des fresques pour égailler les murs, rendre des chambres et salles d'attente plus confortables et gaies, fournir du matériel pour des activités de loisirs, cela relève, pourquoi pas, d'associations. On connaît ainsi le formidable travail des clowns dans les services pédiatriques. Mais l'opération Pièces jaunes permet en outre de financer en partie la construction de bâtiments dédiés à l'accueil des plus jeunes et de leurs parents, la mise en place d'animations demandant un personnel nombreux, et le soulagement de la douleur par l'achat de pompes d’auto-analgésie contrôlée. Ces derniers points ne devraient-ils pas relever du budget de fonctionnement et d'investissement normal de l'hôpital ? Donc de l’État garant de l'intérêt général ?

Las, comme tous les services publics, mis à part la police et l'armée, l'hôpital est sommé depuis plusieurs années de faire des économies afin, hérésie, de devenir rentable, voire bénéficiaire (pour être privatisé et côté en bourse ?) Emmanuel Macron est en pointe dans cette exigence. Après 8,6 milliards d'euros d’économies depuis15 ans et alors que leurs dépenses augmentent, les établissements de santé doivent encore retrancher 800 millions à leur budget en 2020. Il n'est pas question de refaire un topo sur l'état d'urgence dans lequel se trouve l'hôpital aujourd'hui. Ce que l'on peut souligner en revanche, puisqu'aucun média n'a trouvé bon de le faire, c'est le cynisme de ces gens au pouvoir, leur capacité à nous aboyer dessus comme des chiens parce que nous coûtons trop cher (nos salaires, nos transports, nos soins, notre éducation... nos retraites !), tout en nous demandant de financer, à coup de centimes s'il le faut, leurs lacunes. Le mépris de la morale communément admise n'est-il pas flagrant ici ? N'avons nous pas face à nous une meute de cyniques ? Ce « en même temps »-là fait rire jaune quand il s'agit du sort d'enfants gravement malades. Et le spectacle pailleté de la première dame demandant en souriant de toutes ses dents des sous pour les gamins hospitalisés a quelque chose d'indécent.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila pour un contrat minier géant
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)
Journal — International
Des millions volés à l’État ont financé un retrait de cash par le directeur financier de Kabila
L’entreprise congolaise Egal, qui a détourné 43 millions de dollars de fonds publics en 2013, en a reversé 3,3 millions sur un compte de la présidence de la République de RDC afin de compenser un retrait d’espèces effectué par le directeur financier du président Joseph Kabila.
par Yann Philippin
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes (Sarthe), qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah

La sélection du Club

Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement