Nadine Morano nous explique sa vision de la France qui est de la race blanche judéo-chrétienne

Nadine Morano et Geoffroy Lejeune de "Valeurs Actuelles" sur un même plateau (ONPC) promettait à mon sens quelques moments très gênants en termes idéologiques, et le moins que l'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçu. 

Nadine Morano et Geoffroy Lejeune de "Valeurs Actuelles" sur un même plateau (ONPC) promettait à mon sens quelques moments très gênants en termes idéologiques, et le moins que l'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçu. 

En introduction, je n'ai pas l'habitude de commenter les propos de ce genre de personnages, mais la nécessité de me souvenir de ce moment me semble important. Il recouvrirait une part importante de l'avis de la population et le fait qu'il s'exprime si sereinement est un signe inquiétant pour 2017.

Madame Morano, qui se présente pour les primaires LR (et non pas FN...) a répeté à plusieurs reprises, tranquillement, que la France avait des racines Judéo-chrétienne et de "race blanche" (sic) et qu'elle devait le rester. Elle affirme également être une fervente de laïque...mais que l'Islam devait rester une religion minoritaire. Autrement dit, je suis pour la liberté du culte dans la sphère privée , mais j'irai voir tout de même si les musulmans ne sont pas de trop à mon goût. Et pas trop de gens de couleurs si possible, il faut respecter ces fameuses racines... C'est du délire total. Le pire, c'est qu'elle représente des gens...

Puis vint le tour de Geoffroy Lejeune. Il se félicite tout d'abord du discours de madame Morano dans lequel il se retrouve "presque totalement". Il a écrit un livre-fiction qui verrait Éric Zemmour devenir Président de la République. Il idolâtre Patrick Buisson, l'idéologue de Sarkozy en 2007. Il affirme que si Nicolas Sarkozy a perdu en 2012, c'est parce qu'il n'a pas "nettoyé les racailles au Karcher" (sic) comme il l'avait promis, et qu'il aurait du le faire. Marine Le Pen serait trop à gauche sur son échiquier politique  (je vous avoue que cela a été pour moi un exercice compliqué d'imaginer Madame Le Pen de gauche...). Il pense que les "idées" défendues par Eric Zemmour, en dehors de sa personne, sont majoritaires dans l'opinion française.

Le glissement vers la droite, au niveau des idées, de toute la classe politique en est une preuve selon lui. Il rêverait d'une union de toutes les droites. Personnellement, je ne vois pas la différence entre Nadine Morano et Marine Le Pen de toute façon, on y est déjà sur le fond.

Encore un point qui a été soulevé, c'est le manque de réaction des progressistes, alors que l'on pourrait répondre à tout cela de manière tout à fait claire, que ce soit au niveau économique qu'idéologique, la littérature moderne doit largement y aider.

Je finirai par le témoignage de Fréderic Chau, qui explique que cette fameuse identité nationale n'est pas fixe dans le temps, que le fait d'en être ou pas n'est qu'une question subjective de point de vue, de regard du groupe que l'on porte sur l'autre, de ce que l'on ressent et de ce que l'on est par rapport à l'endroit ou l'on vit.

Et donc pas par des critères pré -définis, comme être blanc et de racine judéo-chrétienne, ce qui me semble, évidemment être une théorisation très dangereuse de ce que devrait être un être humain en France...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.