Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

0 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 déc. 2016

Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

La préfecture d'Ille et Vilaine ordonne la désinstallation d'un compteur Linky.

S'opposer à la dictature des Industries demande du courage Qui aura le courage d'interdire les compteurs Linky et autres ? Les "usagers" devenus " clients- pigeons " ?

Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Communiqué de Presse Organisation environnementale Next-up 20 Décembre 2016 La Préfecture d’Ille-et-Vilaine ordonne le démontage d’un compteur connecté Linky pour atteinte à la santé d’une femme, c’est une première décision administrative. Après la récente décision du Tribunal d’Instance de Grenoble d’ordonner la désinstallation de nouveaux compteurs d’eau à modules Radio-Fréquences et la réinstallation des anciens compteurs suite à la reconnaissance du handicap d’Électro Hyper Sensibilité, l’organisation environnemental Next-up annonce que c’est maintenant l’autorité administrative Préfectorale d’Ille-et-Vilaine qui vient d’ordonner sur saisine de Philippe BONNIN Maire de Chartres de Bretagne, le démontage d’un compteur connecté Linky pour atteinte à la santé d’une femme de 40 ans, mère de deux jeunes enfants. Suite à une réunion en Préfecture avec le secrétaire du Préfet et Philippe BONNIN Maire de Chartres de Bretagne, le Préfet d’Ille-et-Vilaine Christophe MIRMAND a ordonné le démontage d’un compteur connecté Linky. Le Maire de Chartres de Bretagne face aux faits a été convaincu du témoignage de Madame L qui n’est pas du tout une militante anti-Linky, que ce nouveau compteur portait une grave atteinte à sa santé et qu’elle ne pouvait plus vivre chez-elle. En effet dans la journée du 09/11/2016, la société Feedback prestataire d’ENEDIS installe en son absence un compteur connecté Linky, son coffret de comptage étant situé à l'extérieur. Le soir lorsqu’elle rentre chez elle sans savoir que son compteur a été changé à son insu, elle rencontre des premiers problèmes de santé, puis sic : "Je m'en suis aperçue le soir suite à des bourdonnements et des mots de tête. J'ai très peu dormi et j'ai été très gênée par ces bourdonnements." Le lendemain au soir, Madame L fait un malaise en bas de l'escalier de son domicile, elle venait juste d'achever la descente de ce dernier. Elle s’évanouie d'un coup et chute, son mari, présent, pense immédiatement à un arrêt cardiaque, il appelle les secours qui arrivent rapidement sur place et prennent en charge Madame L. Elle reprend connaissance dans l'ambulance. Après une série d'examens (sanguin, urinaire, électro-encéphalogramme, électrocardiogramme ...) les médecins de l’hôpital ne détectent rien d’anormal et la renvoient chez elle. Comme elle ne peut plus vivre chez elle, elle va désormais dormir chez des amis dans la région de Saint-Brieuc, c'est-à-dire à plus de 100 km de son domicile, ceci est inadmissible pour le collectif anti-Linky de Chartes de Bretagne que Madame L a contacté pour l’aider dans ses démarches. "Il est constaté que lorsqu’elle dort chez ses amis aucun problème de santé ne survient" déclare Serge Sargentini de l’organisation environnementale Next-up qui apporte une aide logistique au Collectif de Chartes de Bretagne. Madame L a souhaité porter plainte à la Gendarmerie Nationale mais on lui répond que cela n'est pas possible car il n'y a ni coup ni blessures ni traces quelconques, néanmoins la Gendarmerie alerte Philippe BONNIN le Maire de Chartres de Bretagne. Au bout de quelques jours Madame L retourne vivre chez elle avec son mari et ses deux enfants, malheureusement, un second malaise survient, son mari décrit ses malaises comme impressionnants, pour lui il pensait qu'il s'agissait d'attaques cardiaques, ceux-ci obligent Madame L à aller vivre de nouveau chez des amis à Saint-Brieuc où elle ne rencontre aucun problème de santé. Le 14/11/2016 Madame L rencontre Monsieur Philippe BONNIN le Maire de Chartres de Bretagne avec 5 membres du Conseil Municipal lors d’une réunion de crise. Le Maire indique, sic ; " qu’il considère les faits et le témoignage de Madame L particulièrement troublant surtout du fait que Madame L n'est pas du tout une militante anti-Linky." Il rajoute, "qu’ayant connaissance de ces faits que Madame L. à transcris dans un témoignage écrit, il a obligation de remonter en urgence ce problème sensible au Préfet d’Ille-et-Vilaine". Le 23/11/2016, Monsieur Philippe BONNIN Maire annonce que suite à la réunion qu'il a eu avec le secrétaire du Préfet d’Ille-et-Vilaine, que l'ordre de démontage du compteur Linky de Madame L a été pris par l’autorité Préfectorale. Depuis Madame L est revenue vivre dans sa maison, elle va très bien, aucun incident ne s'est reproduit depuis la dépose du compteur connecté Linky et la réinstallation d’un compteur classique non connecté. Suite à ces graves évènements l’organisation Next-up a fait délivrer par Huissier de Justice une Sommation Interpellative à Monsieur Philippe Monloubou Président du Directoire d’ENEDIS pour demander en conciliation que les refus des compteurs Linky par les consommateurs qui sont dûment signifiés par Sommations ou lettres recommandées soient respectés. - Mise en garde de Madame L affichée sur son nouveau compteur à Chartres de Bretagne (Photo UHD du 19 12 2016) Contacts Presse : Organisation environnementale Next-upcontact@next-up.org

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Congrès EELV : Marine Tondelier en passe de prendre « la suite »
L’élue municipale à Hénin-Beaumont et cadre dirigeante de longue date est arrivée largement en tête du premier tour du congrès d’Europe Écologie-Les Verts. Mélissa Camara, candidate proche de Sandrine Rousseau, arrive troisième derrière la proche de Yannick Jadot, Sophie Bussière. 
par Mathieu Dejean
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard
Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson

La sélection du Club

Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement