1000 fortunés et 8 millions de pauvres, "ça c'est la France" de Sarkozy !

. Confirmant le diagnostic d'une explosion des hauts revenus en France, tel que rapporté par l'économiste Camille Landais, l'Insee précise que les revenus du patrimoine et des dividendes ont connu une progression d'environ 50 % en 5 ans alors que les revenus d'activité (salariés et professions libérales) patinaient.

.

 

Confirmant le diagnostic d'une explosion des hauts revenus en France, tel que rapporté par l'économiste Camille Landais, l'Insee précise que les revenus du patrimoine et des dividendes ont connu une progression d'environ 50 % en 5 ans alors que les revenus d'activité (salariés et professions libérales) patinaient.

.

 

Cette variation est d'autant plus impressionnante qu'elle s'accompagne d'une stabilité des inégalités de niveau de vie pour 90 % de la population.

Le niveau de vie est censé définir le revenu disponible d'un ménage - la somme des revenus dont il dispose après paiement des impôts directs - au nombre d'unités de consommation, qui le composent.

.

 

DES PAUVRES PAR MILLIONS

Les inégalités ne se sont jamais aussi creusées que depuis une dizaine d'années.

L'augmentation vertigineuse des niveaux de vie des 5 % les plus aisés est à mettre en rapport avec la proportion de personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté - 908 euros mensuels - qui touche 8 millions de pauvres.

.

 

LE 1 % DE PRIVILEGIES

La médiane des revenus, qui sépare en deux moitiés les 1 % les plus riches, est de l'ordre de 112 000 euros annuels. C'est près de sept fois le niveau de vie médian, qui partageait en 2007 la population française en deux parties égales et s'élevait à 18 170 euros par an, soit 1 510 euros par mois.

Au sein des plus aisés, (5800 personnes) le revenu par unité de consommation va de 688 000 euros (39 fois le revenu médian) à plus de 13 millions (plus de 700 fois le revenu médian).

 

.

 

HAUTSREVENUS ...MOINS IMPOSES !

L'Insee note que les revenus des plus riches sont imposés en moyenne... à 20 % alors qu'"en appliquant le barème progressif de l'impôt sur le revenu" et les abattements, ils devraient l'être à 36 %. Les innombrables niches fiscales leur profitent pour échapper à l'impôt !

.

 

LES 1000 FORTUNES PROTEGEES PAR LE « BOUCLIER FISCAL »


Plus de 99 % des sommes restituées au titre du bouclier fiscal 2009 sont allées à des contribuables assujettis à l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF), selon des chiffres publiés vendredi 2 avril.

Les foyers "les plus favorisés", moins d'un millier en tout, perçoivent à eux seuls près de 63 % du montant total, soit un chèque moyen de 376 000 euros.

Si 16 350 contribuables ont bénéficié pour leurs revenus de 2009 du bouclier fiscal, ce chiffre cache d'énormes disparités. Ainsi, 47 % de bénéficiaires redevables de l'ISF (7 675) captent plus de 99 % des sommes remboursées, soit en moyenne 75 674 euros.

Mais même au sein des contribuables assujettis à l'ISF, les écarts sont patents : un chèque dont le montant dépasse en moyenne 376 000 euros a été versé à moins de 1 000 "contribuables les plus favorisés", dont le patrimoine dépasse 16 millions d'euros.

Soit... 1100 années de SMIC !

.

 

Le titre de ce billet ("ça c'est la France de Sarkozy") est biaisé. En fait, les inégalités explosent notamment depuis 1998 avec une accélération à partir de 2004. En fait, si 1000 privilégiés peuvent crier: Vive la capitalisme dans sa version néo-libérale, ils le doivent un peu, aussi, au gouvernement Jospin...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.