Ce que les ultra-sionistes disent de l'opération humanitaire "un bateau pour Gaza"

. Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme, présidé par Sammy Ghozlan, dénonce avec force, dans un communiqué de presse que nous publions dans son intégralité, le projet « prétendu humanitaire, d’un bateau français pour Gaza ». Le BNVCA considère que ce projet est « perçu comme un acte de guerre, de nature à déclencher une nouvelle vague d’antisémitisme ». Le texte de ce groupe ultra-sioniste sera laissé sans commentaire...

.

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme, présidé par Sammy Ghozlan, dénonce avec force, dans un communiqué de presse que nous publions dans son intégralité, le projet « prétendu humanitaire, d’un bateau français pour Gaza ». Le BNVCA considère que ce projet est « perçu comme un acte de guerre, de nature à déclencher une nouvelle vague d’antisémitisme ». Le texte de ce groupe ultra-sioniste sera laissé sans commentaire...

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme condamne de la façon la plus vigoureuse le projet belliciste UN BATEAU POUR GAZA des propalestiniennes, appuyé par des syndicats français et l'ensemble des mouvements politiques français, depuis l'extrême gauche jusqu'à l'extrême droite.

Chrétiens Musulmans, Laïques gauchistes islamistes, élus de l'UMP du PC, NPA, PG, les Verts tous unis contre Israël,

Cette opération, cette coalition d'autant d'idéologies différentes, de philosophies opposées, de dogmes incompatibles, qui se sont retrouvées Le 31 mai 2011s à partir de 19h30 à la Bourse du travail, 85, rue Charlot, 75003 Paris pour s'uni contre l'Etat Juif sont ressenties comme un message hostile envoyé à la communauté juive de France, et accroit le malaise profond dans lequel elle vit depuis 11 ans, marquée par l'assassinat d'Ilan Halimi parce que juif.

Le BNVCA considère que le Palestinisme est la source essentielle de l'antisémitisme.

Le BNVCA condamne les engagements palestinistes des personnalités politiques ainsi que l'appel aux chrétiens lancés pour soutenir cette action abjecte.

Le BNVCA qui recense depuis 11 ans les actes antijuifs est convaincu que cela aura des répercussions antisémites sur notre sol.

En conséquence le BNVCA n'hésitera pas à déposer plainte contre les incitateurs à la haine et les instigateurs comme : Pouria Amirshatahi, secrétaire national à la coopération, à la francophonie, à l’aide au développement et aux droits de l’Homme du Parti socialiste (PS) Clémentine Autain, représentante de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE) Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Écologie – Les Verts (EELV Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français (PCF)Myriam Martin, porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de Gauche (PG)Etienne Pinte, député, Union pour un Mouvement Populaire (UMP) grand ami et conseiller du Premier Ministre François Fillon, ainsi que contre Mgr Yves Patenôtre, archevêque de Sens-Auxerre, Mgr Bernard Housset, évêque de La Rochelle et Sainte Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes, président de Pax Christ Mgr Philippe Brizard, directeur de la Maison d’Ananie et directeur émérite de l’Œuvre d’Orien Jean-Arnold de Clermont, pasteur Jacques Maury, pasteur Jacques Stewart, pasteur Jean Tartier, pasteur

Le parti pris de tous ces prétendus militants de la Liberté et des droits de l'homme est devenu clair. Il n'y a pas de crise humanitaire à Gaza, (dixit la Croix Rouge Internationale). Ce n'est donc pas GAZA qui les relie, c'est l'existence même d'Israël. Sinon pourquoi pas de Bateau sur Alger pour sauver le peuple Kabyle ou sur Istanbul pour sauver le peuple Kurde, ou sur Alexandrie pour sauver les Chrétiens d'Orient et les Coptes.

Le BNVCA demande au Gouvernement et au Chef de l'Etat d'empêcher cette provocation qui s'apparente à un acte de guerre ou de piraterie internationale et qui aura des répercussions sur la France en général et à Marseille en particulier, cette métropole multiconfessionnelle dont la communauté juive craint déjà comme nous le prévoyons, des retombées antijuives.

Le BNVCA encourage tous les français épris de paix, à rejoindre l'appel du collectif de se rassembler à Marseille le jour venu pour faire avorter cette initiative ignoble.

 

No comment.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.