Le NPA tourne le dos à ses principes fondateurs

Les Assemblées Générales (AG) des comités appelées à se prononcer sur 3 orientations concernant la présidentielle et la stratégie ont élu leurs délégué(e)s pour la Convention Nationale (CN) des 28 et 29 juin. Les résultats sont sans appel.

Les Assemblées Générales (AG) des comités appelées à se prononcer sur 3 orientations concernant la présidentielle et la stratégie ont élu leurs délégué(e)s pour la Convention Nationale (CN) des 28 et 29 juin. Les résultats sont sans appel.

.

 

Elu(e)s à la proportionnelle, les délégué(e)s entérineront lors de la CN - selon toute vraisemblance - ce qui ressort de la compilation des votes des AG.

.

 

Les partisans d’un mouvement ouvert, unitaire et pluraliste ne recueillent que 40 % des mandats – non impératifs.

.

 

On peut traduire ce résultat autrement : une majorité de votes s’est portée sur des textes de nature dogmatique, ouvriériste, passéiste.

.

 

Ne le cachons pas : c’est la défaite des aspirations qui avaient traversé le processus de création du NPA et avaient abouti à des principes fondateurs auxquels cette orientation tourne le dos. Le fait que plus de la moitié des militant(e)s se soit évaporée en l’espace de deux ans montre combien une politique isolationniste est rejetée par nombre d’anticapitalistes qui, pour autant, ne songent pas à s’aligner derrière le Front de Gauche.

.

 

J’attendrai la tenue de la CN pour mettre en ligne un texte plus analytique concernant cet épisode de la vie d’une partie de la gauche de gauche et faire part de mes décisions personnelles quant à mon « avenir » à l’égard du NPA.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.