La pyramide inversée

Suite à l'article e Caroline Coq-Codorge/Mr Delfraissy

La figure géométrique symbolisant le système politique des démocraties contemporaines est la pyramide; tout en haut une tête , qui n'a aucun doute sur sa supériorité intellectuelle , et ne nécessite que très peu d'avis pouvant remettre en question ses décisions ; pourtant, les bases de la Démocratie, posées dans la Grèce Antique ne supposaient pas de ne solliciter les citoyens que le jour du scrutin , pour en faire fi jusqu'au prochain...

On peut encore voir dans les villages de structures qualifiées de "tribales" , par ces mêmes sociétés démocratiques , l'organisation respectueuse de ses habitants , avec un Chef qui réunit régulièrement ces derniers dans un lieu voué à ces échanges, pour décider des projets , réguler les contentieux, et cela est suivi..( Populations d'Amazonie, Afrique, Asie et Océanie).

Doit-on rappeler que la pyramide n'est stable que lorsqu'elle repose sur sa base , et non en figure inversée ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.