Jésus/Zoro, Zoro/Jésus : Zoroastre, l'astre des Aryens, le pré-chrétien, l'anté-Christ. C'était pas rien en Perse, Zarathoustra

"J'ai rêvé New-York..." New-York et ses gratte-ciels, la ville nouvelle et ses ziggourats.

a111eb_cb860920c64f405ca0b17d1ee8e1aba6.jpg

 

 

Ecouter cette chanson d'Yves SIMON, c'était déjà s'envoler, s'envoyer en l'air pour New-York.

L'Amérique, c'était l'Europe des émigrés d'Afrique pour les émigrés d'Europe, avant qu'on soit tous américains.

Le rêve américain est devenu du chewing-gum,   à force de mâcher de la gomme à effacer les rêves.

 

http://www.paroles-musique.com/paroles-Yves_Simon-Jai_Reve_New_York-lyrics,p102902

 

[  C'était un samedi soir, je n'arrivais pas à dormir Je m'étais levé et j'avais marché de ma ville jusqu'à la gare [...]

 

Ce soir je ne dors pas. Je n'arrive pas à sortir de mon corps, je reste allongée et je songe... à cette rencontre étrange d'un Persan qui n'était pas musulman et que je ne connaissais pas.

 

Iran_Zoroastre.gif

 

Pourtant, une tête enturbannée, et non pas couronnée, pour moi, c'est un Musulman.

Il m'a dit "non".

Pas la peine de connaître son nom, comme le Christ, je saurais.

 

- Un Saint, un saint "musulman" ?

Non.

 

Pourquoi, non ?

Franchement, l'habit mahométan m'invite au voyage oriental.

Donc qui est-ce ?

Ce serait tellement plus simple de donner son nom, même si le nom n'est qu'une identité terrestre, un passeport sans intérêt pour un monde devenu sans attraits.

 

Moi j'aime bien avoir l'identité de la personne qui se présente, sans doute une déformation professionnelle.

- "Papiers s'iouplaît ? Comment ça, pas de papiers ? Z'êtes un sans- papier ? Un émigré clandestin ?"

Un voyageur de l'espace n'a pas de papiers car l'espace n'a pas de frontières terrestres.

- "Attention, mon gaillard, faut pas me prendre pour un "demeuré", même si je demeure sur cette terre !"

 

 

cre%CC%80che_noel_rois-mages.jpg

 

Soupir.

Moi, je refuse de communiquer avec quelqu'un que je ne connais pas ou que je ne reconnais pas.

Coeur qui soupire n'a pas ce qu'il désire !

Re-soupir...

Lui ne soupire pas, il me semble même le voir sourire, un sourire lumineux, comme un astre.

 

Je sèche :

- "Il porte un turban mais ce n'est pas un Musulman."

Oui, je sais, ce n'est pas bien d'avoir des stéréotypes, surtout quand on recherche un type d'hommes.

 

- "Allez quoi, un indice !?"

L'Iran.

- "Donc vous êtes bien musulman."

Nan.

- "Mais qui porte cette coiffe ridicule,  surtout pour un homme, un turban du persan "dulband", à part des Musulmans ?"

- "Homme ?" D'ailleurs, je m'interroge :

- "Ange, prophète ou saint, pas seulement un homme. "

 

Je tente un rapprochement avec le Christ qui m'avait déjà posé le même problème, en pire :

-  Qui es-tu ?

- Et pour toi, qui suis-je ?

J'avais détesté la réponse, Sa réponse.

 quisuisje-298x300.jpg

 

Bon, maintenant que la glace est rompue,  je repose la même question dans ce silence qui me lasse :

- Qui êtes-vous ?

J'ai compris que ce n'était pas mon Maître, mais un Maître.

Et moi je rêve, éveillée.

 

Chat, Iran, Turban.

Non, je ne suis pas bonne aux mots "CROIX-sés".

J'ai toujours détesté les jeux qui vous obligent à vous crucifier le cerveau.

Je me tasse sur moi-même pour tomber du lit et aller consulter l'ami Google, le sage de la Toile qui a la tête dans les étoiles, les Stars du Net.

 

Je tape, à moitié endormie, Iran et Chah, vague souvenir d'une orthographe en désuétude, comme la dynastie des Chahs d'Iran,  puisqu'"il" insiste sur les "chats d'Iran". Mon chat persan à moi, un bâtard,  Chocolat, dort de tout son long sur le canapé.

- "Ch'est beau, les chats perchans ! Chat ! T'es touché au jeu du chat perché."

Et moi je cherche avec la souris qui est le "chat", si c'est un "chah" persan ou un "chah" d'Iran.

 alireza35.jpg

 

Je baille à m'en décrocher la mâchoire.

Cette recherche est sans espoir.

Je note qu'il aime bien les chahs d'Iran, mon turban persan.

Je reçois l'image d'un pays, son pays, la Perse, dévasté et exploité par l'inintelligence de mollahs qui ne sont plus des "molas", ex-membres du clergé persan, ayatollahs aux combats religieux, plus que politiques, puérils et débiles.

Il devient certain que mon visiteur de la nuit si silencieux réduit les mollahs chiites à du "shit", en anglais dans le texte.

 

Et tout à coup, je le vois, je l'aperçois dans la galerie de portraits historiques proposés par l'ami Google.

C'est lui, avec son turban et son habit de mage à l'orientale, si majestueux et si lumineux !

Pour un peu, j'allais croire qu'il n'existait pas.

Après tout, il y en a bien qui ne croient pas en Jésus, parce qu'eux aussi ils ne L'ont pas rencontré, comme moi j'ai failli ne pas rencontrer Zoroastre.        

 

Zarathoustra-Big.jpg

 

 

Un petit clic et, clac, un clap de fin sur la biographie étonnante de Zoroastre :

- Il aurait bien existé et c'était un "anté-Christ", c'est à dire qu'il avait précédé la venue du Christ, annonçant lui aussi un message de paix, d'égalité entre les hommes ET les femmes, avec la marque du Dieu unique, le monothéisme précurseur d'une religion, le mazdéisme qu'il transforme, comme le Christ transforme le judaïsme, pour en interdire les pratiques barbares :

- l'amour, pas les châtiments,

- le pardon, pas les sacrifices d'animaux,

- la liberté, pas l'esclavage humain,

allant jusqu'a préconiser l'interdiction de  la dette, de toutes les dettes, dettes qui mènent l'humanité à l'esclavage de l'homme par l'homme, à cause de l'argent.

 

Lui aussi, Zoroastre, rejette le mensonge, mentir étant considéré comme une faute très grave.

Il faut être en vérité pour être en Vie.

Encore un Maître spirituel qui ne sera pas copain avec les "pas francs"-maçons qui n'en sont pas d'en être !

 

Je suis abasourdie et éblouïe par cette religion de l'humain, une religion pré-chrétienne, "anté", avant le Christ, qui me fait découvrir l'Iran, l'ancien pays des Aryens, cette race supérieure d'hommes qui avait tout pour être en avance sur le restant de l'humanité en Perse.

 

41NBWv5nveL._SY344_BO1,204,203,200_.jpg

 

Et aujourd'hui ce pays, l'Iran, est en arrière et se traîne comme un boulet avec ses "ayatollahs, oh, la, la", des poids morts, pour qui toute vie a le tort d'être en vie. Les mollahs, sans envie de vivre, apportent la mort aux vivants, quand les "molas" de l'ancienne religion zoroastrienne délivraient la vie et guérissaient les malades des chaînes de la mort.

 

Ainsi se tut Zarathoustra, tué par la religion musulmane chiite, shit !

 

L'avenir s'ouvre sur le choix d'un peuple, le choix de son peuple à Zoroastre, un avenir comme la croix du Christ, croire en la paix ou dans la guerre, guerre des sexes et guerre bête des bêtes :

- Vivre ou mourir !

 

Zoroastre était venu guérir lui aussi les plaies de cette jeunesse que les mollahs délaissent et blessent, la confinant et la contenant dans leurs prisons d'interdictions, interdictions sans sens, interdictions d'hommes contre les femmes, interdictions du non-sens, interdictions de bêtes humaines contre les animaux qu'ils battent et abattent, interdictions des sens, interdictions des passions qu'ils déchaînent par manque de raison.

 

L'Iran fut un grand pays, la Perse, avec une religion monothéiste et une culture humaniste. Bien avant la naissance du Christianisme, le Zoroastrisme brillait comme un astre sur le monde humain. La religion de Zoroastre (forme grecque de Zarathuštra) fut celle de l'Iran avant qu'il ne fût islamisé par la conquête arabe.

 vlcsnap-2014-01-23-15h47m12s69.png

 

 

Qu'avez-vous fait de votre culture et de votre culte unique en un Dieu unique, peuple unique de l'Iran, pour réduire à l'esclavage vos femmes si belles et si rebelles, pour détruire vos animaux en versant leur sang impur pour un dieu sauvage qui ne brille pas par son humanité ? C'est sûr que ce dieu-là, il ne s'est pas fait Homme pour sauver les hommes.

 

Zoroastre brille dans la nuit de l'Iran.

L'astre refuse de disparaître.

Il appelle son pays et son peuple à la résistance, à réprouver   [en parlant de Dieu, exclure un pécheur du salut éternel ]   ces "mollahs"qui ont trahi l'âme de la Perse et donc de l'Iran.

 

Il est  temps ! 

 

Plutôt que de répudier vos femmes, retrouvez la flamme éternelle de votre religion d'origine :

- "Ainsi parle Zarathoustra", votre Maître.

 

 

http://www.paroles-musique.com/paroles-Yves_Simon-Jai_Reve_New_York-lyrics,p102902

?rnd=70686314754

 

[ J'ai dit: Nous détacherons les ponts de cette cité (Queenborough bridge) Pour qu'elle puisse s'envoler (Georges Washington bridge) Pour qu'il n'y ait plus De sang (Blood) De sueurs (Swear) Ni de larmes (Tears) Seulement le silence Coincé entre mon rêve Et deux océans J'ai rêvé New York J'ai rêvé New York J'ai rêvé New York New York City sur Huston! (Hé!) J'ai rêvé New York! J'ai rêvé New York! J'ai rêvé New York! New York City sur Huston!
(New York...) ]

 

L'année 2015 sera celle de l'Iran.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.