Véronique HURTADO
Rêveries d'un blogger solidaire
Abonné·e de Mediapart

304 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 mai 2015

Bernard CAZENEUVE veut supprimer les arbres, limiter mieux les limitations et limer les routes. Eliminer les cons, jamais ?

Véronique HURTADO
Rêveries d'un blogger solidaire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

90, 80, 70, en ville pour être en vie, c'est 50, 40, bientôt 30 KM/H.

Proposition de COLUCHE :

- "Tous à pied, parce que les pédestres, c'est comme les pédérastes, ça colle au cul mais quand ça emboutit, on oublie, qu'y disent, les pro-pédés.

Ca fait pas mal !

Y paraît...

Eh, oh, vous allez pas me l'faire à moi, le coup de l'homophobie ?!

Entre s'enculer entre adultes et enculer un gosse, y'a une différence... de taille ! 

[ COLUCHE, on est au XXIème siècle.

Il n'est plus permis d'évoquer certains sujets.

Tu veux la liste des sujets interdits sur l'Internet numérique de Bernard CAZENEUVE :

- critiquer le pouvoir politique ;

- critiquer  le pouvoir religieux ;

- critiquer le pouvoir patronal ;

[...]

- critiquer le paranormal. ]

- "Bref critiquer les enculés et les "enculeurs"", résume COLUCHE.

"Bon, j'peux continuer, moi ? Demande COLUCHE.

Y m'fait pas peur, ton ministre !"  

[C'est pas mon ministre, COLUCHE. Aucun risque ! Enfin, je veux dire qu'il ne court plus le risque de m'avoir dans ses effectifs. ]

"C'est sûr, préfère t'avoir à l'extérieur et se savoir en sécurité, dit COLUCHE qui pouffe de rire. Il a encore tout compris, lui, et fait le bon choix."     

Alors, voilà j'me disais :

- "on", qu'est toujours un con, supprime les arbres pass'que c'est eux qui bougent sur la route et tendent des pièges aux conducteurs de voitures qui roulent trop vite, les traîtres barbus !, non, les traîtres branchus !

- "on", qu'est toujours un con, limite les limitations de vitesse de 90 à 80, puis de 80 à 70, puis..., jusqu'à ce qu'on s' promène tous à pied, comme les pédérastes, en plein soleil, qui tape dur sur les couânes, comme les pédérastes, pisqu'y aura plus d'ombre et qu'on nous met plus à l'ombre, pass'que y'a plus de place, même quand on tue sans l'faire exprès. D'ailleurs, qui l'fait exprès ?

- Bah ouais, y'aura plus d'arbres.

Remarque, il a pas pensé à qu'que chose, ton ministre :

- Comment qu'y fera la différence entre les "manifestations-escargots" pour bloquer les routes et les circulations normales, si tout le monde se traîne comme des escargots ?

Au fond, très au fond du trouduc..., nan j'l'ai pas dit pour Véro !, c'est toute la France qui va manifester si elle se traîne à 30 Km/H sur les routes.

Et j'te parle pas des routes en ville.

Quelle déroute !

Tous  à 30 à l'heure, doublés par les trotinettes et les "footeurs", tu sais, les coureurs de footing, ceux qu'ont pas de ballon au pied mais qu'y courent quand même, on sait jamais pourquoi ni pour attraper quoi ou rattraper qui !

T'imagine la gueule d'un Ricain en France :

- "Qu'est-ce qu'ils font, les Frenchies ? Ils sont encore en grève."

- Non, tout roule en France, sauf que ça roule doucement. Faut pas créer d'accident, surtout pas !

Sinon CAZENEUVE, il aura pas la cote.

Et Tonton François, il aura pas les votes des Français.

Surtout s'ils continuent de mourir tous sur les routes de France.

Vaut mieux qu'ils meurent à la guerre !

C'est plus drôle, la guerre.

- Et si on éliminait les cons, qu'y dit "on" qu'est toujours un con ?

Signé l'"Emmerdeur Pas Mort"

"EMP", tant qu'y peut encore, rapport au sigle d'un parti politique. 

Les Indégivrables pour les "Givrés" du gouvernement !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Journal — Médias
Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches patriotiques ou nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Migrations
Dans le sud de l’Espagne, ces Algériens qui risquent leur vie pour l’Europe
En 2021, les Algériens ont été nombreux à tenter la traversée pour rejoindre la péninsule Ibérique, parfois au péril de leur vie. Le CIPIMD, une ONG espagnole, aide à localiser les embarcations en mer en lien avec les sauveteurs et participe à l’identification des victimes de naufrages, pour « soulager les familles ».
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato