Le Pape François n'est pas Charlie ! S'il est catholique, est-il chrétien ?

Mais est-il Jésus ? Pas plus.

 

Est-il le Christ alors ? Pas encore.

 

Car, pour être Jésus-Christ, il faut être comme Lui, être "antisystème", anticlérical et anti-anathème.

 

Donc anti-délit-de-blasphème.

 

"Je t'aime", c'est tout pardonner !

 

Ce-que-contient-le-dernier-numero-de-Charlie-Hebdo_width620.jpg

 

 

Impardonnable?  Avez-vous commis le péché impardonnable? (Matthieu 12:31-32 Luc 12:10 Marc 3:29)

 

 Luc 12:10

Tout homme qui dira une parole contre le fils de l’Homme sera pardonné; mais celui qui aura insulté le Saint-Esprit ne recevra pas de pardon.

 

Jésus qui a pardonné à ceux qui L'ont tué, qui L'ont crucifié, ne pardonnerait pas à ceux qui se sont moqués de Lui ou qui L'auraient insulté ?

 

Que disait Jésus sur la Croix chrétienne, croix  que nous devons tous porter sur cette terre qui n'est pas le paradis, avant d'expirer, de rendre le souffle de Dieu, Son esprit à Son esprit:

 

- "Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font !"

 

Le serviteur ne sera pas plus grand que le maître.

 

 

Matthieu 10:24,25

Le disciple n'est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur.…

 

En écoutant le  Pape François qui exhalait le poison de la haine dans son avion qui volait dans des cieux qui n'étaient pas célestes, empreint de cette vanité terrestre propre à l'homme avec un petit "h", déclarer que : 

[ La liberté d'expression est un "droit fondamental", a-t-il souligné. "Tuer au nom de Dieu" est une "aberration". Mais la liberté d'expression n'autorise pas tout et elle doit s'exercer "sans offenser", a-t-il martelé. Car "si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s'attendre à un coup de poing, et c'est normal. On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision!", a-t-il insisté. ]

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150115.AFP5482/le-pape-francois-la-liberte-d-expression-ne-donne-pas-le-droit-d-insulter-la-foi-d-autrui.html

 

Il faut être jésuite pour dire que la liberté d'expression est un "droit fondamental" et ensuite approuver d'un coup de poing la violence physique qui tue la liberté d'expression.

C'est infernal, cette inversion des rôles, et même pas drôle cette aversion de l'Homme qui aime les hommes, tous les hommes, même ceux qui L'insultent.  

 

 Hypocrite !

 

Tout à coup, c'est comme si le Pape François venait de tuer une seconde fois CHARB et ses camarades de lutte en butte à la haine du monde, de ce monde qui n'est pas Son royaume, mais celui du Pape François, un pape adulé et adoré contrairement au CHRIST mort sur la croix.

 Et tout à coup, c'est comme si le Pape François condamnait aussi Asia BIBI à la peine de mort ou à la réclusion à perpétuité dans son cachot au Pakistan.

 

Délit de blasphème !

Mais c'est bien le seul délit dont le Christ nous a déliés vis à vis de Dieu, faisant de nous tous des Fils de Dieu, à Son égal.   

 

Pour que le délit de blasphème existe, il faudrait que l'homme soit redevenu haine quand l'Homme est Amour.

 

L'orgueil de soi est-il plus grand que l'amour de l'autre ?

Si tel est le cas, tu n'es pas chrétien.

 

Tu n'as pas rencontré le Christ, François, et ton oecuménisme nous mène droit à la victoire de la mort sur la Vie, de la mort sur toute expression de la vie.

 

La vie, c'est la liberté d'être.

La mort, c'est la liberté d'interdire, la liberté de faire mourir contre la liberté de  vivre librement, donc paisiblement.

PAIX-siblement.

 

 

  

Matthieu 23:15

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte; et, quand il l'est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous.

 

 

 charlie-hebdo-cover-image-jesus.jpg

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.