Véronique HURTADO
Rêveries d'un blogger solidaire
Abonné·e de Mediapart

304 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 nov. 2014

Quand NOSTRADAMUS, Michel De NOSTREDAME, parle de François HOLLANDE, de sa dame, euh, de son ex-, de sa Dette, pas la cadette !

Véronique HURTADO
Rêveries d'un blogger solidaire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Etant tombée de haut, je sais, merci, sur un ancien livre de Jean-Charles De FONTBRUNE "Crise Financière, Tibet, Chine, Caucase, Iran, Afghanistan...", ouvrage édité en février 2009 qui s'est ouvert d'être lui aussi tombé sur moi, 

quatrain découvert qui me contraint à vous le délivrer, le quatrain, pas François HOLLANDE !, je vous fais revivre ce temps passé, un temps où les Prophètes existaient et étaient recrutés par les Rois de  France :

                    VIII, 14

[ Le grand crédit, d'or d'argent l'abondance,

      Aveuglera par libide l'honneur :

      Cogneu sera d'adultère l'offence,

Qui parviendra à son grand déshonneur. ]

L'histoire de France est pleine d'histoires d'adultère, je vous l'accorde bien volontiers.

Mais accordez-moi, et accordons nos violons et leurs cordes "théorie des cordes", que ce quatrain qui parle de la Dette publique ( le grand crédit) et l'associe à une affaire d'adultère impudique qui sera connue (cogneu), d'où l'offense et le grand déshonneur, est "politique" et tombe à pic.

Personnellement, j'aime assez le "cogneu" "connu" de l'adultère, un adultère connu qui cogne

M'est avis qu'ils ne sont pas dix mille,  les Rois de France, à avoir "connu" et à s'être "cognés" à la grande "offence" de l'adultère.

Le Roi est nu !

Je vous traduis :

- Aveuglera par libide l'honneur

Ou avez-vous compris, les Modernes  ?

- Aveuglera par "libido/libide" l'honneur

 

Manifestement NOSTRADAMUS nous enseigne, à nous, les Français, que nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne,  sous l'enseigne du "grand crédit", c'est à dire la Dette publique

Il y a ceux pour qui le "grand crédit" est synonyme de "libido" et ceux pour qui le "grand crédit" est synonyme de "rideau", comme ce rideau de fer qui se ferme sur une faillite personnelle et professionnelle, la faillite du petit commerçant ou la poursuite du licencié par l'huissier, salarié "remercié" qui s'enferme dans la nuit de l'oubli, déni de vie, de toute vie possible.

Et puis il y a ceux pour qui l'honneur n'est qu'une question "libide" de "libido" . A chacun son paradis sur terre ! Le Lido est une préfiguration du paradis des Houris, même si je n'ai pas vérifié si ces jeunes damoiselles qui s'offrent en spectacle sur une scène sont vierges

N'est-ce pas l'adage de ce siècle des Lumières, les Lumières des cabarets ?

- On ne mélange pas la morale (les moeurs) avec la politique (l'étiquette/quette, quette)."

Non, on ne mélange pas les torchons avec les serviettes, les "Sans-culottes", les strings, avec les "Sans-dents", les "striking boxes" .

 

"Merci pour ce moment !"

http://www.20minutes.fr/medias/1486003-20141122-merci-moment-valerie-trierweiler-continue-promo-times-magazine

ANGLETERRE L'ex-première dame est très active outre-Manche pour promouvoir son livre...

«Merci pour ce moment»: Valérie Trierweiler continue sa promo à la une du «Times magazine»

 Valérie Trierweiler à la une de l'édition magazine du «Times» anglais, le 22 novembre 2014. - CAPTURE ECRAN TIMES MAGAZINE

F.F.

    • Créé le 22.11.2014 à 11:53

    • Mis à jour le 22.11.2014 à 11:53

  • Mots-clés

Mot-clé François HOLLANDE, la clef du quatrain et la clef du chant du "signe/cygne".

Pour les imbéciles qui croient au "Dieu-hasard", qu'ils n'hésitent pas à l'interroger sur leur avenir.

 Il sauront tout, par hasard. 

Si le hasard veut bien le leur dire, par hasard, ou leur "médire", sinon les "mots-dire". 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof