Quand NOSTRADAMUS, Michel De NOSTREDAME, parle de François HOLLANDE, de sa dame, euh, de son ex-, de sa Dette, pas la cadette !

Etant tombée de haut, je sais, merci, sur un ancien livre de Jean-Charles De FONTBRUNE "Crise Financière, Tibet, Chine, Caucase, Iran, Afghanistan...", ouvrage édité en février 2009 qui s'est ouvert d'être lui aussi tombé sur moi, 

 

nostradamus.jpg

 

quatrain découvert qui me contraint à vous le délivrer, le quatrain, pas François HOLLANDE !, je vous fais revivre ce temps passé, un temps où les Prophètes existaient et étaient recrutés par les Rois de  France :

 

                    VIII, 14

 

[ Le grand crédit, d'or d'argent l'abondance,

      Aveuglera par libide l'honneur :

      Cogneu sera d'adultère l'offence,

Qui parviendra à son grand déshonneur. ]

 

L'histoire de France est pleine d'histoires d'adultère, je vous l'accorde bien volontiers.

 

Mais accordez-moi, et accordons nos violons et leurs cordes "théorie des cordes", que ce quatrain qui parle de la Dette publique ( le grand crédit) et l'associe à une affaire d'adultère impudique qui sera connue (cogneu), d'où l'offense et le grand déshonneur, est "politique" et tombe à pic.

 

Personnellement, j'aime assez le "cogneu" "connu" de l'adultère, un adultère connu qui cogne

 

M'est avis qu'ils ne sont pas dix mille,  les Rois de France, à avoir "connu" et à s'être "cognés" à la grande "offence" de l'adultère.

 

Le Roi est nu !

 

Je vous traduis :

- Aveuglera par libide l'honneur

 

Ou avez-vous compris, les Modernes  ?

- Aveuglera par "libido/libide" l'honneur

 Dessin-Dadou-berlusconi-sarkozy.jpg

 

 

 

Manifestement NOSTRADAMUS nous enseigne, à nous, les Français, que nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne,  sous l'enseigne du "grand crédit", c'est à dire la Dette publique

 

Il y a ceux pour qui le "grand crédit" est synonyme de "libido" et ceux pour qui le "grand crédit" est synonyme de "rideau", comme ce rideau de fer qui se ferme sur une faillite personnelle et professionnelle, la faillite du petit commerçant ou la poursuite du licencié par l'huissier, salarié "remercié" qui s'enferme dans la nuit de l'oubli, déni de vie, de toute vie possible.

 

Et puis il y a ceux pour qui l'honneur n'est qu'une question "libide" de "libido" . A chacun son paradis sur terre ! Le Lido est une préfiguration du paradis des Houris, même si je n'ai pas vérifié si ces jeunes damoiselles qui s'offrent en spectacle sur une scène sont vierges

 

N'est-ce pas l'adage de ce siècle des Lumières, les Lumières des cabarets ?

- On ne mélange pas la morale (les moeurs) avec la politique (l'étiquette/quette, quette)."

Non, on ne mélange pas les torchons avec les serviettes, les "Sans-culottes", les strings, avec les "Sans-dents", les "striking boxes" .

 9782290028414.jpg

 

 

 

"Merci pour ce moment !"

  

http://www.20minutes.fr/medias/1486003-20141122-merci-moment-valerie-trierweiler-continue-promo-times-magazine

  

ANGLETERRE L'ex-première dame est très active outre-Manche pour promouvoir son livre...

«Merci pour ce moment»: Valérie Trierweiler continue sa promo à la une du «Times magazine»

 

Valérie Trierweiler à la une de l'édition magazine du «Times» anglais, le 22 novembre 2014.

 

 Valérie Trierweiler à la une de l'édition magazine du «Times» anglais, le 22 novembre 2014. - CAPTURE ECRAN TIMES MAGAZINE

 

 

F.F.

    • Créé le 22.11.2014 à 11:53

    • Mis à jour le 22.11.2014 à 11:53

  • Mots-clés

 

Mot-clé François HOLLANDE, la clef du quatrain et la clef du chant du "signe/cygne".

 

Pour les imbéciles qui croient au "Dieu-hasard", qu'ils n'hésitent pas à l'interroger sur leur avenir.

 Il sauront tout, par hasard. 

Si le hasard veut bien le leur dire, par hasard, ou leur "médire", sinon les "mots-dire". 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.