Appel à tuer les Français, tous les Français ? Non, les "Infidèles", c'est à dire les non-musulmans.

Langue de bois = réveil avec gueule de bois.

 

Se refuser à désigner son ennemi, c'est déjà avoir  perdu la guerre.

 

Quel pays en guerre autoriserait les ressortissants du pays ennemi à pénétrer sur son territoire ?

 

Comment et combien de fois devrais-je vous l'écrire ?

 

Si nous avions déclaré la "vraie" guerre euro-continentale contre la Russie, ce que par tous moyens les USA veulent nous forcer à faire, la sale guerre contre un pays ami, trouveriez-vous "normal" que la France interdise son territoire aux ressortissants, touristes et économistes russes, riches ou pauvres, d'ailleurs, du moment qu'ils viennent d'ailleurs, et ne sont pas "bi-nationaux" ?

 

Non, puisque les Russes seraient devenus nos ennemis, à la plus grande joie des "Ricains". 

 

Et pourtant, c'est ce que vous faites, en refusant de prendre en considération le critère de religion, ce critère devenu déterminant, que ce fait de guerre vous plaise ou non.

 

En continuant de laisser pénétrer sur le territoire français des "Musulmans" venus d'ailleurs, en plein temps de guerre, une guerre menée par d'autres musulmans soit appelés intégristes, soit appelés "islamistes", soit appelés "djihadistes" et bientôt "daechétistes", mais "Musulmans" quand même, par conversion permise et admise, ou par conversion forcée et désespérée, une guerre voulue par ces Musulmans contre tous les  "Infidèles" de France, vous préparez la guerre civile, la nouvelle guerre de religions, en refusant de voir la vérité en face.

 

Vous ouvrez grande la porte au terrorisme intérieur et à une insécurité grandissante, nourrie par l'exaspération croissante de cette haine anti-française qui s'affiche chaque jour davantage conre les Juifs et les Chrétiens de France.

 

Quant aux "francs-maçons", religion de l'abomination des abominations pour les Musulmans pratiquants, qu'ils se rassurent, les faux-frères avec leur discours pour qui toute religion vaut bien une autre religion, sauf la leur, la religion sans nom et celle de l'Islam, la religion qui leur a servi de "cheval de Troie" pour détruire les religions en place dans la forteresse de France !

 

Mes écrits leur paraitront des comptines pour enfants quand les Djihadistes leur conteront fleurette, la fleur au bout de leur couteau de boucher.

Le geste de l'égorgement ne sera pas un rite d'initiation "magique", mais la vengeance d'une réalité cruelle et très actuelle, sans autre façon que celle de l'agneau égorgé, un simple sacrifice humain , histoire de leur rappeler, qu'avant le message du Christianisme, on égorgeait des victimes humaines pour les offrir aux Dieux antiques.

 

C'est le Christianisme qui a mis fin à la pratique des sacrifices humains et animaux, l'auriez-vous tous oublié ?

 

La paix, la paix du Christ donnée à la fin de chaque messe devrait vous renvoyer à une actualité sans concessions autres que la nécessité de préserver votre identité chrétienne pour sauver vos vies.

 

Si les hommes politiques à la langue de bois, préférant parler l'arabe (celle de l'Arabie Saoudite, que la vérité soit dite !)  plutôt que le français, avaient eu la sagesse d'entendre les avertissements de leurs corps guerriers confrontés à cette haine montante, antifrançaise, sur le terrain des cités abandonnées, ces zones dites de "non-droit", ils ne se réveilleraient pas aujourd'hui, et un peu tard, avec la gueule de bois.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.