La baisse du chômage ? Pour 3000 €, es-tu prêt à être radié définitivement de Pôle-Emploi ? Proposition (MAL)-honnête.

 90130981_o.jpg

 

 

 

- J't'y jure ! Signe-là, là, en bas, qu't'acceptes d'être radié des cadres, euh, de Pôle-Emploi.

 

- Quoi, qu'est-ce qu't'as ? Tu crois quoi, qu'y t'aurait trouvé du travail, à Pôle-Emploi ? Mais sur quelle planète t'habites, toi ?

 

- Bon, alors, tu signes ? Quoi encore ? T'as peur de quoi ? D'être privé de tes indemnités de chômeur ? T'as quel âge ? 19 ans ! Mais t'auras rien. Alors tu signes ? Si tu signes, par contre, t'auras 3 000 €, si, si, cro^^ââa-moi. En plus du RSA. Ah oui, t'as pas droit au RSA non plus. Bah voilà, t'auras au moins 3 000 €. Elle est pas belle, la vie ?

 

- Quoi, si tu peux te réinscrire à Pôle-Emploi ? Alors, après 2017, pas avant. Pourquoi ? Parce qu'il faut faire baisser les chiffres du chômage.

 fraude-salops-de-pauvres.jpg

- Qu'est-ce qu'il a encore, le vieux, là-bas ! Y veut pas signer, le pépère ? Mais qu'est-ce que tu crois, qu'on va te trouver du travail à 55 ans ? Tu n'as plus droit aux indemnités de chômage, tes droits sont épuisés, papy. Quoi, t'as des enfants qui font des études ! Qu'est-ce que j'en ai à foutre ?

Bah tiens, signe-là. Avec 3 000 €, tu pourras au moins leur payer leurs frais d'inscription pour cette année à l'Université. Oui, mais quand on est pauvres, on ne fait pas d'études en France. C'est fini, ça ! Mais ils se croient tout permis, ces "sans dents". Dis-moi merci pour les 3 000 € et que j'te revois plus venir chercher du travail. Place à la jeunesse !

  

3 000, trois mille, €, euros, une fortune pour ces "c...ns".

La prime de la ré-élection à la présidence de François HOLLANDE.

Ouais, vous le saviez pas, en cours d'élaboration, le "nec plus ultra" du clientélisme politique de gauche :

- débaucher les chômeurs !

 

Si le cynisme était la marque politique d'un parti, il serait la marque politique du Parti Socialiste.

 les-actionnairesfain%C3%A9ants.jpg

En 2017, grâce  à cette prime de "débauchage" des chômeurs, de mise au chômage définitif des chômeurs, pour solde de tout compte, le président socialiste, des "trémolos" dans la voix, il nous dira :

- "Grâce à ma politique de gauche, les chiffres du chômage ont baissé !"

 

- Vas-y "mollo", pépère, sur les primes de radiation.

P'te bien qu'elles pourraient devenir le crime de trop, une sorte de meurtre prémédité pour rendre invisibles les corps des chômeurs rayés de la carte de France.

 

Après les "sans dents", vous aurez les "sans droit" au chômage.

Sauf que ce sera de leur faute, à ces pauvres types.

Ils auront accepté de signer leur arrêt de mort définitif, pour 3 000 €.

- Et qu'on ne vous revoie plus du tout à Pôle-Emploi, dehors  !

 

Ca fait pas cher, le débauchage d'un chômeur :

- "le prix d'une vie à ne plus avoir droit à rien".

 

Je savais qu'un patron pouvait débaucher un salarié.

Mais je ne savais pas qu'on pouvait débaucher un "sans-emploi".

On aura tout vu avec ce gouvernement de gauche, tout, j'vous dis !

 le_salaire_de_la_beurre.jpg

[ Le salaud se regarde tranquillement dans la glace, il s'aime, il s'admire, il se justifie, il a l'impression - tant qu'il n'est pas mis en échec - de triompher des difficultés qui arrêtent les autres ; il n'est pas loin de se prendre pour un héros.
La Part de l'autre [ Éric-Emmanuel Schmitt ] ]

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.