Véronique HURTADO
Rêveries d'un blogger solidaire
Abonné·e de Mediapart

304 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 oct. 2013

Khrishna, le noir, Christ, le très brun, et ?... J'ai comme un "blanc".

Véronique HURTADO
Rêveries d'un blogger solidaire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour le "blanc", 

vous me direz :

- Et Mahomet ?

Je vous répondrais :

- Ah, parce qu'un Arabe est de race blanche ?

En connerie convenue et langage raciste,  c'est cocasse de croire que les Blancs sont des "Caucasiens".

C'est un argumentaire du genre : "Cause toujours ! Ta cause est perdue d'avance'".

Sachez en effet qu'il y a des Arabes qui ont la peau plus blanche et les yeux plus clairs que certains Français et qu'on peut être Berbères, sans être Sémites, ni Bêtes. Pas comme les Français de "souche" ! Qui en tiennent une "couche" de ... co... rie. Non, veuillez lire "cochonnerie" bien sûr. 

Vous me direz :

- Et Bouddha ?

Je vous répondrais :

- Ah, parce qu'un Indien est de race blanche ?

Faudrait peut-être vous réveiller, les "Franchouillards" ! Ou suivre "l'Eveillé". J'ai toujours un "blanc". Un blanc comme un type de race qui manque dans la lignée des fondateurs spirituels de l'Humanité. 

Vous me direz :

- Et Abraham ?

Je vous répondrais :

- Ah, parce qu'un Sémite est de race blanche ?

Le père des Sémites, le père de Jésus-Christ et de Mahomet... Si, si !

J'ai jamais compris d'ailleurs pourquoi ceux qui mangent "casher" se tapent sur la gueule avec ceux qui mangent "halal", à la, à la... poêle ou au four, ici ou ailleurs ? Si c'est pas cher ? Dans les deux cas, c'est pas clair, c't'affaire. Frères ennemis, frères toujours.

Pour mettre tout le monde d'accord, on n'égorge plus au XXIème siècle des animaux, comme dans les premiers temps de l'homme préhistorique. Je n'en démords pas. On ne mord pas la chair d'un animal qui a souffert longuement  et dont le sang s'écoule, seconde par seconde, des secondes qui durent une éternité, sans être affecté(e) dans sa propre chair par cette mort cruelle. Nous sommes tous des animaux, plus ou moins évolués. Si le remords ne met pas son coeur à nu,  l'homme qui torture un animal n'est qu'un animal, un corps voué lui aussi à la mort, une mort de bête.

Donc, où en étais-je ? Ah oui, j'ai un "blanc".

Plutôt, je n'ai pas de "blanc".

Vous me direz :

- Et le Dalaï Lama ?

Je vous répondrais :

- Ah, parce qu'un Tibétain est de race blanche ?

Il vous restera Socrate, le Grec athénien, le "philosophe" que rien n'atteignait. Sa laideur ferait peur, mais ne permet  pas d'oublier son appartenance à la race des  beaux "bruns" méditerranéens, ces hommes à la peau  rarement blanche, aux cheveux plutôt noirs et aux yeux assez foncés.  

Et ainsi de suite...

Juste pour vous confirmer que j'ai encore et toujours un "blanc".

Je le remplace par qui ?

Parce qu'il faut bien prouver la supériorité de la race blanche, non, les Français de "souche" qu'en tiennent une "couche" ?

- "Allo, allo, y'a person' qui répond ?"

Ah, là, une main qui se lève :

- Sigmund FREUD ?

- Un Juif, un Sémite, Monsieur.

Ah, là, un doigt qui s'élève d'une main fermée :

- Albert EINSTEIN ?

- Un Juif, encore un Sémite, mon bon Monsieur.

Allez, je vais vous aider, c'est bien parce que j'ai pitié.

Je vais passer une annonce à la fin de mon article :

- "Cherche un grand blond à la chaussure noire et aux yeux bleus qui aurait fait quelque chose pour l'humanité ?"

Action et réaction...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze