Khrishna, le noir, Christ, le très brun, et ?... J'ai comme un "blanc".

krishnableunoir.jpg

 

Pour le "blanc", 

vous me direz :

- Et Mahomet ?

Je vous répondrais :

- Ah, parce qu'un Arabe est de race blanche ?

 

En connerie convenue et langage raciste,  c'est cocasse de croire que les Blancs sont des "Caucasiens".

C'est un argumentaire du genre : "Cause toujours ! Ta cause est perdue d'avance'".

 

Sachez en effet qu'il y a des Arabes qui ont la peau plus blanche et les yeux plus clairs que certains Français et qu'on peut être Berbères, sans être Sémites, ni Bêtes. Pas comme les Français de "souche" ! Qui en tiennent une "couche" de ... co... rie. Non, veuillez lire "cochonnerie" bien sûr. 

 

Vous me direz :

- Et Bouddha ?

Je vous répondrais :

- Ah, parce qu'un Indien est de race blanche ?

 

Faudrait peut-être vous réveiller, les "Franchouillards" ! Ou suivre "l'Eveillé". J'ai toujours un "blanc". Un blanc comme un type de race qui manque dans la lignée des fondateurs spirituels de l'Humanité. 

 

Vous me direz :

- Et Abraham ?

Je vous répondrais :

- Ah, parce qu'un Sémite est de race blanche ?

 

Le père des Sémites, le père de Jésus-Christ et de Mahomet... Si, si !

J'ai jamais compris d'ailleurs pourquoi ceux qui mangent "casher" se tapent sur la gueule avec ceux qui mangent "halal", à la, à la... poêle ou au four, ici ou ailleurs ? Si c'est pas cher ? Dans les deux cas, c'est pas clair, c't'affaire. Frères ennemis, frères toujours.

 

Pour mettre tout le monde d'accord, on n'égorge plus au XXIème siècle des animaux, comme dans les premiers temps de l'homme préhistorique. Je n'en démords pas. On ne mord pas la chair d'un animal qui a souffert longuement  et dont le sang s'écoule, seconde par seconde, des secondes qui durent une éternité, sans être affecté(e) dans sa propre chair par cette mort cruelle. Nous sommes tous des animaux, plus ou moins évolués. Si le remords ne met pas son coeur à nu,  l'homme qui torture un animal n'est qu'un animal, un corps voué lui aussi à la mort, une mort de bête.

 

Donc, où en étais-je ? Ah oui, j'ai un "blanc".

Plutôt, je n'ai pas de "blanc".

 

Vous me direz :

- Et le Dalaï Lama ?

Je vous répondrais :

- Ah, parce qu'un Tibétain est de race blanche ?

 

Il vous restera Socrate, le Grec athénien, le "philosophe" que rien n'atteignait. Sa laideur ferait peur, mais ne permet  pas d'oublier son appartenance à la race des  beaux "bruns" méditerranéens, ces hommes à la peau  rarement blanche, aux cheveux plutôt noirs et aux yeux assez foncés.  

 

Et ainsi de suite...

 

Juste pour vous confirmer que j'ai encore et toujours un "blanc".

 

Je le remplace par qui ?

 

Parce qu'il faut bien prouver la supériorité de la race blanche, non, les Français de "souche" qu'en tiennent une "couche" ?

- "Allo, allo, y'a person' qui répond ?"

Ah, là, une main qui se lève :

- Sigmund FREUD ?

- Un Juif, un Sémite, Monsieur.

Ah, là, un doigt qui s'élève d'une main fermée :

- Albert EINSTEIN ?

- Un Juif, encore un Sémite, mon bon Monsieur.

 

Allez, je vais vous aider, c'est bien parce que j'ai pitié.

 

Je vais passer une annonce à la fin de mon article :

- "Cherche un grand blond à la chaussure noire et aux yeux bleus qui aurait fait quelque chose pour l'humanité ?"

 

Action et réaction...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.