Back to Hell ! The biggest "Bite of the Beurk" fell off his bike. Well, John KERRY won't come to Bilderberg Conference.

So sorry, sniff, sniff !

 

 hell_header.jpg&sa=X&ei=AUNrVYGLOMGuUuywgegG&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNG-O4jZCW1k30rJXdxijJifEij0Yw

 

[ As he was climbing this mountain latter, [...] the devil was pulling at one of his legs to bring him down, [...] but the more he tried to draw him [...] downwards, the more he resisted and the higher he went.

royaume-amour-verite.org

royaume-amour-verite.org ]

 

Yes I'm pulling his leg... a little bit !

Every little bit  helps, you know that.

bite.jpg&sa=X&ei=40RrVeqVIIG4UM3sg5AI&ved=0CAkQ8wc4oAM&usg=AFQjCNF-lhQfuvrGk0VLUwFb1uuVRXXt9A

 

 

But MAHOMET says :

 

"If the mountain won't come to Muhammad then Muhammad must go to the mountain."

So it's probable that the mountain must go to John KERRY becoz he's the biggest "Bite of the Beurk".

 

COLUCHE, ce n'est pas bien de  profiter de l'absence de Sabrina KASSA pour te moquer de la plus grosse bite américaine !

C'est pas parce qu'elle est partie en week-end qu'il faut lui en glisser, une.

 

- "In English, répond COLUCHE. Tu crois qu'elle parle anglais, la gonzesse ? A part le français et l'arabe, langue internationale et devenue universelle, je crois pas. De toute façon, je crois en rien, moi. Je vis."

 

- "COLUCHE, elle va dire que tu es raciste !"

Et elle va encore dépublier cet article.

 

- "Pass'qu'elle est pas arabe ?"

 

- "Non,  parce qu'il ne faut pas le dire, c'est raciste. Enfin, je n'en sais rien. Quelle importance !  

Et puis, je te rappelle COLUCHE que t'es mort !"

 ob_11e4ce_6028-noir-680-1.jpg&sa=X&ei=kUVrVebKLYblUuqigeAN&ved=0CAkQ8wc4mQQ&usg=AFQjCNHM4m1wVKef-B5Z2EhsVU2_L3JCHg

http://www.vierzonitude.fr/2015/01/et-c-est-dans-cet-esprit-que-desormais-ma-bite.html




- "Mais toi, ça te dérange pas ?"

 

- "Oui, mais moi je suis une "blanche noire" et une "noire blanche", une Africaine européenne, surtout française qui aime la gaudriole et les cochonneries. C'est pas pareil. Et comme les Africains, pour moi, la frontière entre la vie et la mort, c'est juste comme les frontières européennes. Elle(s) n'existe(nt) pas."

 

- "Oh, dis-lui à ta "coincée", qu'a sans doute un beau Q et un moindre QI, comme tu l'écris parfois,  dis-lui que, bah moi, j'serais flatté si on me traitait de "plus grosse bite" des comiques.

Pas elle ?"    

 

- "J'ai un doute. Mais le doute, c'est très français. C'est la base de la "Méthode" de DESCARTES ou la base du mouvement philosophique d'un certain MONTAIGNE."

 

- "Explique-lui à Sabrina, la mignonne petite "rose" des sables, que MONTAIGNE, c'est pas la "montagne" de John KERRY. Sinon elle va encore supprimer l'article pour cause d'offense au grand Mufti d'Egypte.  C'est pour ça qu'elle moufte pas et qu'elle empêche les autres de s'exprimer, elle a peur des Muftis."

 

- "Pas d'Egypte ! De Tunisie, COLUCHE."

 

- "Pass'qu'y a des Muftis en Tunisie ? Pourquoi pas des Emirati tant qu't'y es ? On en a bien en France, nous, des Emirs. Même le pinard, si ça continue, il va devenir Emirati".

 

- "J'croix pas, COLUCHE. Ils n'aiment pas le pinard. L'Islam interdit l'alcool."

 

- "Ils n'aiment pas le pinard, ils n'aiment pas le cochon, les cochonnailles et les cochonneries. Tu m'étonnes qu'ils aient des problèmes d'intégration en France !"

Charlie%2BHebdo%2Bracistes%2Bpetites%2Bbites.jpg&sa=X&ei=ZEZrVcnIMcG2Uc6egtgI&ved=0CAkQ8wc4iwY&usg=AFQjCNGI5cjCYGVeXKUdDGxkv78w5r4g9w

 

 

Remember for the ignorants and John KERRY :

 

 

[ From Chapter 12 of the Essays of Francis Bacon, published in 1625:

Mahomet made the people believe that he would call a hill to him, and from the top of it offer up his prayers, for the observers of his law. The people assembled; Mahomet called the hill to come to him, again and again; and when the hill stood still, he was never a whit abashed, but said, “If the hill will not come to Mahomet, Mahomet will go to the hill.

It was published in John RAY's 1670 book of English proverbs, The more complete reading of the essay makes it clear that Sir Francis Bacon meant the example to be disparaging, as he refers to “…mountebanks for the natural body, so are there mountebanks for the politic body…" in the context of his discussion "of boldness", or what might be described in modern, political terms as brazening out a scandal or failure. ]

 

Source WIKIPEDIA.


e080ac09e28a62686378ed07022884fe.jpg&sa=X&ei=hUprVa7yOIGoUvqegJAE&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNFWqBbe_efIVl9uuN8m3T7sNAcyBg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.