La neutralité journalistique…

Des personnes sur les réseaux  sociaux ce sont étonnées du traitement de l’information et du comportement d’une partie des journalistes,  ne comprenant pas la non neutralité du traitement de l’information et du débat public, ces personnes sont maintenant convaincue d’une manipulation.

Des personnes sur les réseaux  sociaux ce sont étonnées du traitement de l’information et du comportement d’une partie des journalistes,  ne comprenant pas la non neutralité du traitement de l’information et du débat public, ces personnes sont maintenant convaincue d’une manipulation.

 

Lors de l’émission de France 2 ou l’invité était Jean-Luc Mélenchon, et qu’il a par son argumentation était convainquant pour ses partisans et même pour d’autres que la neutralité ou au moins la bienveillance n’avait pas été respectée.

 

Sans rentrer dans le détail de l’émission, dans une séquence JLM accusent les journalistes d’avoir fait un montage en sa défaveur, bien que dans un premier temps démenti par les journalistes mis en accusation. Par la suite plusieurs internautes ont fait la démonstration de ce qu’il affirmait, posant sur le net la séquence filmée dans son intégralité et le montage, ce qui provoqué un dégoût affiché d’un nombre important d’internautes.

 

Pour ne pas alourdir le propos, je passe rapidement, sur en tout apparence, les faux invités de la société civile, présenté comme des gens n’appartenant à aucun parti politique, ni intérêt économique et autres, alors que cela s’est révélé entièrement faux.

 

La question qui est pausée, par les personnes qui sont outrées de cette état de fait et  le non respect de ces idées ou l’agressivité des journalistes  vis a vis d’un homme politique qui représente une partie de la population et la forte impression d’une tentative de manipulation de masse.

 

Cette histoire récente pause la question de l’accueil fait aux invités, la demande des français qui a découlé de ces événements est clairement une neutralité si ce n’est une bienveillance dans l’exercice de leur fonction qui est l’information de la population.

 

Cette information neutre et ou tendant vers l’objectivité est-elle envisageable? Il faut bien se poser la question, qu’on le veuille ou pas, combien de fois a t-on observé des points de vues convergent dans un ensemble d’invités ayant des intérêts divergents réel ou ressenti ?

 

La neutralité est t-elle possible ? Les infrastructures qui informent ou on la prétention de le faire, sont elles or du champ social ? Ne sont elles pas des entreprises privées ou publiques ? Et a considéré que l’Etat d’un pays est neutre ou que les entreprises qui détiennent la presse dans sa presque totalité n’ont aucun intérêts politiques les amenant à fausser l’information, afin de ne pas contrarier leurs besoins perçus souvent comme vitaux. Ne soyons pas ridicule et bien que les discours de certains affirment le contraire la chose est sans appel, d’ailleurs la vérification des fait est confirmatoire !

 

Dans ces conditions qu’attendre ? Nécessairement plus une pluralité de la presse, que l’une attente d’une neutralité peu probable. Ce qui n’est pas visible n’existe pas souvent à nos yeux. Je m’explique, vous êtes chez vous une personne sans que vous la voyez se glisse derrière la porte de votre salon, pendant que vous vaqué à vos occupations journalières ; pour vous, il n’y a personne de l’autre coté de la porte, et si l’on vous interroge vous affirmerez qu’il n’y a personne derrière la porte, pour peut qu’un complice, vous affirme qu’il est impossible qu’un individu soit caché là. Vous serrez d’autant plus convaincu, que vous ne connaitrez pas les raisons pour lesquelles cet individu vous conforte dans votre ignorance.

 

La motivation au mensonge est multiple mais toujours liée aux intérêts se faisant jour, chez un ou des personnes, le quotidien nous le démontre, donc une information a priori certaine, peut ne pas l’être.  

 

Donc la seule solution viable est la juste connaissance des personnes relatant  une situation, ainsi le destinataire de l’information pourra avec plus d’objectivité analyser l’information qu’il reçoit.

 

Cette réalisation ne peut se faire que dans une pluralité de la presse et dans le fait que partis politique, syndicats et autres acteurs affirment ceux qu’ils sont, un peu de courage !

 

D’ailleurs la future chaine d’info proche des insoumis, a annoncé plus ou moins la couleur, il lui manque juste de sortir de cette fausse neutralité, que celle-ci  soit dépassée, en attendant bien sur que d’autres affiches avec courage a leurs couvertures presse bobo, presse du béton, des avions et autre….

 

Cordeil olivier          

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.