Note de lecture: "La guerre n'oublie personne, Vichy 1940-1941" de Madani Alioua

A Vichy en 1940 et 1941, un ouvrier et son neveu essayent de percer les secrets du régime de Pétain.

Au cœur de ce roman historique parfaitement restitué se trouve un petit carnet rouge plein de secrets sur le régime de Pétain. Complicités embarrassantes, que l’Histoire a vite fait d’oublier. Par exemple, ces statuettes du Maréchal Pétain que Vuitton avait fait fabriquer à ses frais et distribuer dans les Mairies de France. Ou alors, le fait qu’avant de devenir le « Sauveur » de la France, Philippe Pétain était ambassadeur de France auprès de Franco et préparait la chute de la République française, en concertation avec les Ligues fascistes.

Percer la vérité de ce qui se trame dans l’Etat français : après se nourrir et se chauffer, c’est l’obsession des deux héros. Léon, serveur aux Ambassadeurs à Vichy, voit évoluer tout ce beau monde et en rapporte des bribes. Son oncle Séraphin, le narrateur, note, observe, et est traversé dans son corps par le dégoût de ce qu’il découvre. Pour se chauffer, la petite famille balance au feu toute sa bibliothèque : à quoi servent ces écrivains et intellectuels, et où étaient-ils quand on avait besoin d’eux ? L’espoir viendra de « Marie », une résistante, passeuse de vérité, « fière cycliste » qui « regarde droit devant elle », et qui a mis à l’abri ces secrets d’histoire pour que les générations futures n’oublient pas.

Même si le ton est grave, l’écriture est enlevée et la gouaille populaire s’exprime dans de nombreuses périphrases, nécessaires dans une ville et à une époque où tout le monde s’espionnait. Une devinette pour l'illustrer : qui était « le ruffian de Châteldon », « le bougnat », « le gitan », « l’Autre Moustachu », « le loup de Linz », ou « le maquignon de Châteldon » ? Si vous l’avez deviné, alors vous êtes mûr(e) pour plonger dans le Vichy de 1940-41 aux côtés de Léon et de Séraphin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.