Ouiquinde érotique: on se mélange ?

me-langisme-grec

 

Eh ! On se mélange ?

Connaissez-vous les « mélangistes » ?

Ce sont, tout comme les « échangistes »

des gens particulièrement altruistes,

anticonformistes mais pas antiféministes

et foncièrement antiracistes.

Ce sont avant tout des libertins qui apprécient de voir d’autres couples s’aimer devant eux,

qui se stimulent ainsi la libido, et qui, généralement, font profiter Bobonne d’une vigueur retrouvée !

Y a pas de mal à se faire du bien.

Dans les milieux libertins, les choses évoluent. L’épée de Damoclès sidéenne est passée par là.

Les marathoniens de la tringlette,

les collectionneurs de cocottes-minute,

les amateurs de parcs à moules

vont chercher dans les clubs anticonformistes, dans les saunas à nanas de quoi se faire leur cinéma intérieur tout en honorant leur attitrée.

Ça s’appelle le « mélangisme ».

Chez ces astronautes du septième ciel,

on se mate, on se frôle, on se froufroute,

au mieux on travaille dans la racine de bruyère,

on fume le calumet de l’happée,

on se fourrage l’allée cavalière,

on se frottaille les régions consommables,

on se débroussaille la toison d’or,

mais pour ce qui est de la farandole plumassière,

de la grande plongée dans l’été russe,

de faire éternuer le colosse,

d’escalader la Grande Jorasse,

d’engager dans le rond central,

d’explorer le delta amazonien

et de virguler de bonheur dans l’escalope à moustaches,

c’est sur sa Maman officielle qu’on se rabat !

Les mélangistes se cherchent, se rencontrent, se trouvent, se suivezmoijeunehomme,

s’invitent pour se mélanger à l’aise, le samedi soir, à pied, à cheval (vapeur), en voiture.

Très discrets ces gens.

Bien élevés, sans histoires.

Bon mélange !


VictorAyoli

 

Photo X - Droits réservés

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.