Un nourrisson dans un champ de coquelicot

https://lavoixdunejeune.wordpress.com/2020/03/04/un-nourrisson-dans-un-champ-de-coquelicot/

Accrochée à sa couche,

Dans sa chambre ardente,

Son sein enfle et se désenfle,

La fulgurance brise son échine 

 

Les cris jaillissent,

et se marient avec les plaintes et complaintes

de l’orage d’obus et de bombes assassines. 

 

Dans un ultime cri, 

Dans la nuit, le petit être voit la lumière. 

La volée de métal fauche et détruit l’instant sacré, 

 

La mère n’est plus, 

Baigne le nouveau-né dans un océan grenat

Ouvre le champ des coquelicots.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.